Pallais de Saintes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Palladius de Saintes)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Statue de Pallais de Saintes, église de Saint-Palais-de-Phiolin.

Saint Pallais de Saintes ou Pallade (en latin Palladius) est mort après 596 (596-600). C'est un saint de l'Église catholique, fêté le 6 septembre, bien que mort le 7 octobre[1].

Élevé à la dignité épiscopale en 573, il est le neuvième évêque de Saintes, la capitale historique de l'ancienne province de Saintonge. Il s'emploie à développer le culte des saints et en particulier celui d'Eutrope, évangélisateur et premier évêque de Saintes. Il est à l'origine de la redécouverte de sa sépulture qu'il honore d'une basilique[2] et surtout de la découverte de son martyr.

Plusieurs sanctuaires sont construits ou restaurés sous son épiscopat : ainsi de la cathédrale Saint-Pierre, de la première basilique Saint-Eutrope ou de la basilique Saint-Martin, dont il ne subsiste aucun vestige.

Pallais assista aux conciles de Paris en 573, et de Mâcon, en 585.

Il est cité par saint Grégoire le Grand [Grégoire I, Ep. VI, 48] pour avoir fait ériger treize autels dans son église nouvellement construite, à une époque où émergent la pratique de la messe privée et la construction d'autels latéraux.

La date exacte du décès de Pallais demeure inconnue, mais semble être intervenue entre 596 et 600.

Il compte parmi les saints de l'église catholique et de l'église orthodoxe. Son tombeau fut installé dans une basilique funéraire, ancêtre de l'église Saint-Pallais qui perpétue son souvenir à Saintes[3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. d'après le Père Giry, par Mgr Paul Guérin, Les petits Bollandistes, Vie des Saints de l'Ancien et du Nouveau Testament, Paris, Bloud et Barral, (lire en ligne) :

    « La bienheureuse mort du Saint évêque de Saintes arriva le 7 octobre, comme l'indiquent tous les martyrologes et le bréviaire manuscrit du XIIIe siècle. Sa fête néanmoins se célèbre le 6 septembre, selon un ancien usage adopté dans le diocèse et dans l'abbaye de Notre-Dame de Saintes. »

  2. De gloria martyrum, Grégoire de Tours
  3. Catholic Online (en anglais)