Palazzina dei Mulini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant la Toscane
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et la Toscane.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Palazzina dei Mulini.

La Palazzina dei Mulini (le « palais des Moulins ») est l'une des deux résidences occupées à Portoferraio par Napoléon Bonaparte pendant son exil sur l'Île d'Elbe (4 mai 1814-26 février 1815). La seconde, la Villa Napoleonica située à San Martino, à 3,5 km au sud-ouest de Portoferraio était sa résidence d'été. Toutes deux sont devenues des musées.

Situé sur le promontoire de Portoferraio au nord du centre historique de la ville, le palais fut construit en 1724 sur ordre du dernier grand-duc de Toscane Jean-Gaston de Médicis, mais celui-ci n'avait pas l'aspect qu'il possède de nos jours, puisque l'empereur chargea l'architecte Paolo Bargigli, de mener son complet réaménagement, entraînant la démolition des quatre moulins à vent qui ont donné le nom à la résidence[1],[2].

Pauline Borghese et sa mère ont séjourné à la Palazzina dei Mulini.

Napoléon, à l'origine, le fait meubler avec du mobilier venant de la résidence de sa sœur, Elisa Baciocchi, à Piombino. Ce mobilier, aujourd'hui dispersé, a été remplacé de nos jours par des meubles de style Empire[1]. On y trouve également une partie de la bibliothèque que l'empereur avait emportée avec lui et qu'il a donnée à la commune de de Portoferraio.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]