Palais législatif de l'Uruguay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Palais législatif de l'Uruguay.
Fresque de la salle des pas perdus.

Le palais législatif de l'Uruguay est l'édifice situé à Montevideo dans lequel le pouvoir législatif uruguayen assume ses prérogatives au sein du Parlement regroupant les députés et les sénateurs dans le système législatif bicaméral de l'Uruguay.

Description[modifier | modifier le code]

Historique

Le palais législatif a été construit entre 1908 et 1925 sur les plans des architectes italiens Gaetano Moretti (1860- 1938) et Vittorio Meano. Le Palais fut inauguré le le jour même de la commémoration de la déclaration d'indépendance de l'Uruguay. La façade du bâtiment donne sur une des principales artères de la capitale, l'avenue du Libérateur (Avenida del Libertador Brigadier General Juan Antonio Lavalleja).

La salle des pas perdus

L'entrée située en haut du grand escalier d'honneur donne sur un immense corridor formant la salle des pas perdus qui occupe le centre du palais. Cette salle ouverte et délimitée par des colonnades, mesure 51 mètres de long et s'élève à 23 mètres de haut à son point culminant, la lanterne ou puits de lumière qui éclaire ce vaste endroit. Le , sur cette salle des pas perdus, la poétesse Juana de Ibarbourou a reçu des mains de l'écrivain Juan Zorrilla de San Martín le titre de "Juana de América". En 1995, la chef d'orchestre Cristina García Banegas a donné un concert de Jean-Sébastien Bach Passion selon saint Matthieu. En 2005, le réalisateur polonais Krzysztof Zanussi a tourné certaines scènes du film Persona non grata dans ce même lieu des pas perdus.

Le dépôt légal

Le Palais législatif partage le dépôt légal avec la Bibliothèque nationale de l'Uruguay.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :