Palais du conseil général

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Palais du conseil général
Image dans Infobox.
Le palais du conseil général à Basse-Terre
Présentation
Destination initiale
Siège du conseil général
Destination actuelle
Siège du conseil général
Architecte
Construction
Propriétaire
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue de la République et boulevard Félix-Eboué
Coordonnées
Localisation sur la carte des Petites Antilles
voir sur la carte des Petites Antilles
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Guadeloupe
voir sur la carte de la Guadeloupe
Red pog.svg

Le palais du Conseil général, anciennement palais du Gouverneur, est un ensemble architectural situé dans la ville de Basse-Terre dans le département de la Guadeloupe en France. Construit en 1935 pour devenir le siège du Conseil général de la Guadeloupe, il est classé aux monuments historiques depuis 1997.

Historique[modifier | modifier le code]

vue latéral du bâtiment.

Le palais du Gouveneur est édifié en 1935 par l'architecte Ali-Georges Tur dans le cadre d'un projet global du Ministère des Colonies pour promouvoir le développement de la préfecture de la Guadeloupe — après les dégâts provoqués par le passage de l'ouragan Okeechobee en et pour les célébrations du tricentenaire de la présence française sur l'île — qui incluait également l'hôtel de préfecture de la Guadeloupe et le Palais de justice de Basse-Terre. C'est le dernier bâtiment érigé par l'architecte dans l'archipel[1].

Le , le palais est classé au titre des monuments historiques[2].

Architecture et décorations[modifier | modifier le code]

Le palais, comme tous les bâtiments guadeloupéens d'Ali Tur, est construit en béton armé et dans l'unité stylistique de son œuvre sur l'île (lignes géométriques épurées, colonnade, claustras filtrant la lumière). Il se démarque cependant par son imposante galerie qui crée une zone de transition entre l'intérieur et l'extérieur, abritée des éléments. Parmi les autres éléments distinctifs, le principe de ventilation naturelle n'est pas, pour cet édifice, créé par la hauteur et des caissons mais repose sur une ventilation transversale au sein de pièces uniques avec des ouvertures en vis-à-vis, sans fenêtres qui sont remplacées par des persiennes et de volets, afin de ménager le lit du vent[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :