Palais du Congrès de la Nation Argentine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais du Congrès de la Nation Argentine
Palacio del Congreso de la Nación Argentina
Congreso Nacional Buenos Aires.jpg

La façade de l'édifice

Présentation
Type
Palais
Destination actuelle
Siège du pouvoir législatif argentin
Style
Architecte
Vittorio Meano
Construction
1897-1906
Hauteur
+ 80
Propriétaire
État argentin
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Buenos Aires
voir sur la carte de Buenos Aires
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Argentine
voir sur la carte d’Argentine
Red pog.svg

Le Palacio del Congreso de la Nación Argentina ou Palais du Congrès de la nation argentine est l'édifice où se déroulent les activités du pouvoir législatif de la république Argentine. Il est situé à Buenos Aires, dans le carré limité par les avenues Rivadavia et Hipólito Yrigoyen, et les rues calle Combate de Los Pozos, et Entre Ríos (quartier Balvanera). La superficie de ce carré dépasse 10 000 m2.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une loi de 1894 autorisait le gouvernement à construire le Palais, investissant pour ce faire la somme de six millions de pesos de l'époque. En février de l'année suivante, on décida de faire un concours international de projets afin de pouvoir choisir celui qui conviendrait le mieux et on fixa au la date pour la présentation de ceux-ci.

28 projets furent présentés et le l'œuvre fut adjugée à l'italien Vittorio Meano (es). Le contrat fut approuvé le 31 juillet de l'année. L'année suivante, les travaux furent adjugés à l'entreprise en constructions Pablo Besana y Cía. pour 5 776 745 pesos.

Les travaux débutèrent en août 1897, et le tout fut inauguré en 1906 par le Président de l'époque, José Figueroa Alcorta. Cependant la totalité des travaux ne fut achevée qu'en 1946, c’est-à-dire près de cinquante ans après leur planification. Le budget pour sa construction passa de moins de 6 millions en 1897, à plus de 31,4 millions de pesos en 1914. De ce fait certains par ironie le baptisèrent le "palais d'or", allusion à la rapidité avec laquelle le chantier engouffrait les millions.

L'architecte Victor Meano fut assassiné le , ce qui fit que la finalisation des travaux fut confiée à l'architecte belge Jules Dormal (es), qui respecta le projet originel.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'œuvre est de style Beaux-Arts, et fait partie de ce qu'on appelle l'académicisme italien, une des caractéristiques de Víctor Meano.

L'édifice se distingue par son dôme, qui dépasse les 80 mètres de hauteur. La construction de ce dôme impliquait des travaux d'ingénierie considérables, étant donné qu'il fallait supporter quelque 30 000 tonnes de la superstructure de la coupole centrale. La calotte est une structure réticulée d'acier. Les quatre piliers sous le tambour, destinés à supporter un tel poids ont 300 m2 de section et sont faits de blocs de granit.

Les hauteurs des façades sont de 27,50 mètres au niveau de la rue Hipólito Yrigoyen et de 23,60 mètres au niveau des rues Entre Ríos, Rivadavia et Pozos. Les différents étages ou niveaux de l'édifice ont les caractéristiques suivantes:

Niveau Hauteur (m) Superficie couverte (m²)
Sous-sol 4,50 4210
Rez-de-chaussée 6,20 8200
Premier étage 6,60 7900
Second étage 6,00 7700
Troisième étage 4,80 6800
Quatrième étage 3,90 4400

L'entrée principale, appelée Entrada de Honor (Entrée d'honneur), est située sur la rue Entre Ríos. L'entrée est précédée d'un atrium central, décoré de six colonnes de style corinthien qui supportent un fronton triangulaire, et la porte est entourée de deux cariatides de marbre. L'accès des Députés est situé pour sa part sur l'Avenida Rivadavia tandis que celui des sénateurs se trouve dans l'Avenida H. Yrigoyen. Derrière le grillage de la façade située rue Pozos on trouve deux portes supplémentaires, de chaque côté du corps saillant en forme d'hémicycle de la façade. Ces portes sont forgées artistiquement et flanquées par des cariatides de bronze.

A l'inauguration du bâtiment, aux côtés de l'escalier de l'entrée principale se trouvaient deux groupes de sculptures de l'artiste Lola Mora, qui symbolisaient la Liberté, le Progrès, la Paix et la Justice, mais les sujets dénudés furent critiqués et les statues retirées en 1916. Actuellement s'y trouvent quatre lions ailés.

Le fronton triangulaire est orné d'une sculpture de pierre avec l'écusson de l'Argentine.

Derrière le fronton se trouve une plateforme ornementée, de largeur égale à ce fronton et de 15 mètres de côté. Sur celle-ci se trouve un quadrige, une œuvre de bronze de 8 mètres de hauteur et d'un poids de 20 tonnes, réalisée par le sculpteur Victor de Pol. Le char est tiré par 4 chevaux, symbolisant la République triomphante, et est conduit par la Victoire ailée.

Le dôme a une couverture de cuivre qui, au fil du temps et à cause de l'humidité, est devenue verdâtre (vert de gris). Il est allongé et se termine par une couronne décorée de figures chimériques, à 80 mètres de hauteur, d'où jaillit un paratonnerre.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Métro[modifier | modifier le code]

Le Palais du Congrès est accessible par la ligne LineaA.png du métro ou subte de la ville (station "Congreso" ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :