Palais du Commerce (Rennes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palais du Commerce.
Palais du Commerce
Rennes place de la République DSC 4521.JPG

Façade du palais du Commerce

Présentation
Type
Destination initiale
Bourse
Destination actuelle
Bureaux
Architecte
Propriétaire
Statut patrimonial
Bien recensé dans l'inventaire général du patrimoine culturel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Rennes
voir sur la carte de Rennes
Red pog.svg

Le palais du Commerce est un édifice situé dans le centre de Rennes. Construit à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, il a abrité au cours de son histoire divers institutions et commerces.

Le palais du commerce, à présent connu sous le nom de « palais des Postes »[réf. souhaitée] est une ancienne bourse. Le bâtiment a accueilli la bibliothèque, l'École régionale des Beaux-Arts ou le conservatoire national de musique[1]. Un bureau de Poste et le café de la Paix sont présents dans le bâtiment depuis la première inauguration.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le palais est situé dans le quartier Centre de Rennes. Il se trouve au sud de la place de la République, vaste espace essentiellement piéton qui recouvre la Vilaine. Il est bordé au sud par la rue du Pré-Botté, à l’ouest par la rue de Nemours et à l’est par la rue du Maréchal-Joffre. La pavillon central est traversé par le passage de la Légion-d’Honneur.

La palais se trouve à la limite de trois cantons : canton de Rennes-Centre, canton de Rennes-Centre-Ouest et canton de Rennes-Sud-Ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aile Ouest incendié en 1911, à droite on voit déjà le café de la Paix, Archives municipales de Rennes.

Au XIXe siècle, la Vilaine n’était pas encore couverte et l’emplacement du palais était occupé par la cale du Pré-Botté et deux halles : la halle aux poissons à l’ouest et la halle aux toiles à l’est. En 1880, la suppression de la cale est votée[1].

Il fut construit de 1885 à 1929 par les architectes municipaux Jean-Baptiste Martenot puis Emmanuel Le Ray. La construction s'est faite en deux phases : l’aile Ouest de 1885 à 1891 puis le reste du bâtiment de 1922 à 1929[1]. L’aile Ouest subi un incendie en 1911.

Lors de la deuxième phase, Emmanuel Le Ray reprend les travaux et les plans après Jean-Baptiste Martenot, mort en 1906. Il modifie complètement le pavillon central à partir de 1896, en supprimant le dome et en rabaissant l’arc central au même niveau que les arcades[2].

Le bureau des postes est décoré par une mosaïque intérieure d’Isidore Odorico au sol et au mur.

Architecture[modifier | modifier le code]

Projet initial par Jean-Baptiste Martenot.

Le bâtiment forme un U tourné vers le nord. Deux ailes s’étendent symétriquement autour d’un pavillon central. Le corps des ailes comptent 11 travées et autant d’arcades. Le pavillon central est surmonté par un toit à quatre versants se terminant par un lanterneau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hélène Guéné et François Loyer, L'église, l'état et les architectes : Rennes, 1870-1940, Editions Norma, , 366 p. (ISBN 2-90928316X et 978-2909283166)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]