Palais des sports de Beaublanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palais des sports.
Palais des sports de Beaublanc
Palais des sports de Beaublanc.JPG
Généralités
Surnom(s)
Beaublanc
Adresse
23, boulevard Beaublanc ou esplanade Albert-Chaminade[1]
87100 Limoges
Construction et ouverture
Ouverture
Architecte
Rauby & Marty
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Limoges
Équipement
Capacité
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Palais des sports de Beaublanc (Bòsc Blanc en occitan) se situe dans le parc des sports de la ville de Limoges. Il a été réalisé au cours de l'année 1981. Il accueille le club de basket-ball du CSP Limoges et diverses manifestations sportives (Coupe Davis, Fed Cup de tennis, matchs de Basket féminin et de handball).

Plus grand stade de basket français jusqu'à l'avènement en 1991 du Palais des sports de Pau, Beaublanc a accueilli, en 1987, le premier All-Star Game LNB. Il fut également le théâtre de la finale européenne de la Coupe Korac aller en 2000 remportée par le CSP Limoges face à Malaga 80-58. Lors des finales 1987, 1988, 1989, 1990, 1991, 1992, 1993, 1994, 1998, 2000, 2014 et 2015 du championnat de France, un match au moins eut lieu à Beaublanc.

Jusqu'en 2007 et l'ouverture du Zénith de Limoges, il accueillait également la majorité des grands concerts comme Johnny Hallyday en 1985 et 1987.

Sa forme est très caractéristique, en particulier son toit supporté par une vaste charpente de chêne.

À la stèle en mémoire des sportifs tombés pour la France reposent les cendres d'Albert Chaminade[3] lui-même était sportif.

Depuis janvier 2017, comme son légendaire ancien adversaire, Dražen Petrović, dont le visage est dessiné sur un mur situé aux abords de la salle de Zagreb, Richard Dacoury a désormais le sien accolé sur une partie du Palais des sports de Beaublanc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Beaublanc était un vaste domaine agricole, vendu à la municipalité en 1920. Vaste domaine de 35 hectares situé entre la route de Poitiers en direction de Bellac et l'Aurence, il comprenait des terres cultivées, une maison bourgeoise mais aussi une chapelle, des dépendances. Beaublanc accueillit un temps une manufacture de cierges et de bougies, puis une sucrerie durant le blocus continental, sous Napoléon. Le programme définitif de piscine d'hiver, conçu par M.Pécaud, est accepté par le conseil municipal en janvier 1963. En 1973 Albert Chaminade, le Président de la région fédérale (jusqu’en décembre 1973), Mr. Parbelle pour la Municipalité et en compagnie de Mr. Carné, inspecteur départemental jeunesse et sport, ont évoqué quant à eux, « les possibilités d’un Palais des Sports, ou plus modestement de couvrir les terrains de basket de Beaublanc » toutefois, le journaliste du quotidien communiste, André Clavé estime que « la salle municipale est largement suffisante » pour l’instant.La municipalité décide de l'installer sur le site de Limoges-Beaublanc, afin de remplacer la trop petite salle municipale des Sœurs de la Rivière. La maquette du Palais des sports de Beaublanc qui deviendra pendant des années la place la plus redoutée de tous les basketteurs de France et d'Europe.[4] est dévoilée en octobre 1978. Le site choisi est celui de l'emplacement d'un ancien terrain de basket en plein air qui disposait de tribunes pouvant accueillir 200 spectateurs environ. Selon Le Populaire du Centre, Albert Chaminade (1912-2009) fut instigateur du projet auprès de Louis Longequeue maire de Limoges de 1956 à 1990[réf. nécessaire] il existe un livre sur lui avec (L'aventure des "grands" hommes)[5]. Ces travaux étaient devenus indispensables car la salle municipale des Sœurs de la Rivière ne pouvait accueillir que peu de public en rapport avec l'évolution et l'avenir du basket-ball, notamment le CSP Limoges qui y joue avec son grand public. Les travaux commencèrent à la fin de l'année 1978, et furent dirigés par l'architecte Ruby. Albert Chaminade, résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, joueur du CSP avant sa création dirigeant et arbitre international, est à l'initiative de la forme particulière du toit du Palais des Sports - en forme de vague. En février 1981, la charpente en bois du Palais des Sports de Beaublanc composés de « 7 éléments de 46 m de long, et d’un poids total de 120 tonnes » en provenance de Sancy (Vosges), arrive au Parc Municipal de Limoges. C'est le 28 novembre 1981 qu'a lieu l’inauguration officielle, à l’occasion de la rencontre opposant Limoges à l’AS Villeurbanne, en la présence du Ministre de la Défense et Maire de Villeurbanne, Charles Hernu.[réf. nécessaire] Le 8 mars 1985. Pour la première fois sur Limoges, Johnny Hallyday se produit sur une scène du Palais des sports de Beaublanc puis une dernière fois le 2 décembre 1987[6]. Le Tour du Limousin, course cycliste française, est créé en 1968 et est réservé aux amateurs jusqu'en 1974. C'est une course professionnelle depuis 1975, l'arrivée finale s'effectuent devant Le Palais des sports de Beaublanc. De nombreux coureurs de premier plan, français (Raymond Poulidor, Bernard Thévenet, Bernard Hinault, Laurent Fignon, Laurent Jalabert, Laurent Brochard, Marc Madiot, Richard Virenque) et internationaux (Sean Kelly, Kim Andersen, Alexandre Vinokourov, Thor Hushovd, Philippe Gilbert, Gustav Larsson, Yukiya Arashiro) y remporte des étapes. Conçue et organisée par l’association les "Défis du Sport Solidarité" et le Centre de droit et d'économie du sport (CDES), ce match de gala dont les bénéfices vont à différentes œuvres, notamment Mécénat Chirurgie Cardiaque, ou bien encore en soutien à la reconversion de sportifs ou à des associations travaillant dans le domaine de l’insertion par le sport. (Football salle) All stars managers CDES bat Génération 98 12-11 (3-3, 3-5, 6-3). Génération 98. Mickaël Landreau, Éric Abidal, Mikaël Silvestre, Laurent Blanc, Marc Keller, Marinette Pichon, Corentin Martins, Éric Roy, Bruno Carotti, Christian Karembeu. Entraîneur : Henri Emile. Team All Stars managers CDES. Richard Dutruel, Brigitte Henriques, Marc Lievremont, Fabien Pelous, Jean-Alain Boumsong, Édouard Cissé, Dominique Rocheteau, Bruno Cheyrou, Joël Cantona, Éric Carrière, Dominique Casagrande. Entraîneur : Pierre Dréossi Avril 2016. Depuis 2014 Open de Limoges tennis crées on y aura vu des grandes championnes Monica Niculescu, Virginie Razzano, Caroline Garcia, Kristina Mladenovic, Francesca Schiavone, Tereza Smitková, Pauline Parmentier, Louisa Chirico, Elina Svitolina, Sabine Lisicki ou Kaia Kanepi foulé le palais du CSP. En 2015 le palais devait avoir un nouveau look un nécessaire lifting mais pour le moment ce n'est pas d'actualité[7].

Événements[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Ce lieu est desservi par les lignes de trolleybus et de bus de la TCL : 25 (Stations Montjovis ou Stade Municipal), 14 (Station Stade Municipal), 4 41 (Station Montjovis) ainsi que le Basket Bus les soirs de match.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]