Palais des comtes du Maine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Palais des Comtes du Maine)
Aller à : navigation, rechercher
Palais des comtes du Maine
Image illustrative de l'article Palais des comtes du Maine
Palais des comtes du Maine
Nom local Palais royal Plantagenet
Période ou style Médiéval
Début construction XIIe siècle
Fin construction XVe siècle
Propriétaire actuel commune
Protection Logo monument historique Classé MH (1930)[1]
Coordonnées 48° 00′ 27″ nord, 0° 11′ 51″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Maine
Subdivision administrative Sarthe
Département Pays de la Loire
Commune Le Mans

Géolocalisation sur la carte : Le Mans

(Voir situation sur carte : Le Mans)
Palais des comtes du Maine

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Palais des comtes du Maine

Le palais des comtes du Maine encore nommé palais royal Plantagenêt est situé au Mans au cœur de la cité Plantagenêt dans le département de la Sarthe en France. C'est aujourd'hui, l'hôtel de ville du Mans.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Palais des comtes du Maine et la collégiale St Pierre la cour

L'édifice fut bâti par Hugues 1er entre 970 et 1015 contre la muraille gallo-romaine[réf. nécessaire].

Le Palais des comtes du Maine fut la demeure de Geoffroy Plantagenêt de la dynastie éponyme. C'est pourquoi il est aussi dénommé Palais royal Plantagenêt par l'Office de Tourisme[2].

Il se situe au Mans, au cœur de la cité médiévale du vieux Mans. Aujourd'hui il est le siège de la municipalité, le bureau du maire étant la pièce où est né Henri II, futur roi d'Angleterre.

Le palais comprend une chapelle palatine devenue la collégiale Saint-Pierre-la-Cour.

Architecture[modifier | modifier le code]

Façade arrière avec le jardin de Ronsard
Palais des Comtes du Maine par Louis Moullin 1854

Bâti en lieu et place d'anciens monuments romains, certains éléments ont servi de base à sa construction. Les façades de l'hôtel de ville furent remaniées et transformées à la fin du XVIIIe siècle, puis durant l'entre-deux-guerres. Le gros pilier datant de la première fortification (XIVe et XVe siècles) est toujours visible dans les jardins Pierre-de-Ronsard.

Notes et références[modifier | modifier le code]