Palais de la culture d'Abidjan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Palais de la Culture d'Abidjan
Logotype Palais de la Culture d'Abidjan.png
PalaisDeLaCultureAbidjanFromBADBuildingAout2016.jpg
Le Palais de la Culture, vu depuis le Plateau.
Présentation
Type
Palais
Style
Architecte
Construction
Propriétaire
État ivoirien
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Abidjan
voir sur la carte d’Abidjan
Red pog.svg

Le palais de la Culture d'Abidjan, principal bâtiment culturel abidjanais, fut bâti entre 1996 et 1999 sur le site de Lagbo, d'une superficie de 12 900 m2.

Il contient deux salles de spectacle, de 500 et 1 000 places respectives ; une salle de répétition de 1 500 m2. À ceci, il faut rajouter plusieurs autres espaces de réception, des terrasses ou encore un ranch pour les chevaux.

D'un coût total estimé à 21 milliards de francs CFA, le bâtiment a été financé par la République populaire de Chine qui, pour sa réalisation, a consenti à la Côte d'Ivoire un prêt sans intérêt. Le Palais de la Culture fut construit par les sociétés Gansu Overseas Engineering Corporation et Complant.

Le joyau architectural que constitue le théâtre à ciel ouvert, 2 500 places, a couté à lui seul quelque 3 milliards de FCFA.

Si les concerts et notamment des artistes ouest-africains (Salif Keïta par exemple) sont les activités les plus médiatisées du palais, ce dernier accueille et propose du théâtre, de la danse, un ciné-club, des arts plastiques...

Il fut inauguré le lors de la remise officielle des clés par la partie chinoise. Il est dirigé par Sidiki Bakaba de 2000 à 2011, année ou Dodo Koné reprend en main le palais et les événements s'y produisant[2].

Situé à Treichville, sur le front lagunaire et entre les deux ponts (Pont Félix-H.-Boigny et Pont Général-de-Gaulle), il présente la caractéristique d'accueillir le premier avion présidentiel ivoirien, un Fokker (F27) aujourd'hui reconverti en bibliothèque : c'est l'oiseau-livres.

À la suite de la crise ivoirienne de 2010-2011, le Palais de la Culture a été fortement endommagé, pillé et saccagé. En , un protocole d’accord a été signé entre la Chine et l'état ivoirien en vue de la réhabilitation complète de l'édifice qui nécessite plusieurs mois de travaux. Le palais est cependant resté ouvert malgré les travaux de réhabilitation[3],[4].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Curriculum Vitae de l’architecte Francis Sossah - [1]
  2. Entretien / Koné Dodo, directeur du festival Abidjan World Music : ‘’Nous sommes dans l’angoisse’’ - abidjan.net
  3. Réhabilitation / Palais de culture de Treichville : Des experts chinois procèdent à un test anti-séisme - Abidjan.net
  4. Palais de la culture d’Abidjan : 70 % des salles déclarées inopérationnelles - L'infodrome
  • Xavier Aurégan, Géopolitique de la Chine en Côte d'Ivoire, Paris, Riveneuve Éditions, , 386 p. (ISBN 978-2-36013-401-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Site Internet du Palais de la Culture »