Palais de justice de Montpellier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Palais de justice de Montpellier
Image dans Infobox.
Vue générale de la façade rue Foch
Présentation
Destination initiale
Palais de justice
Destination actuelle
Style
Milieu du XIXe siècle
Architecture néoclassique
Architecte
Construction
Propriétaire
Patrimonialité
Logo monument historique Inscrit MH (1994)
Secteur sauvegardé
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
1, rue FochVoir et modifier les données sur Wikidata
Accès et transport
Gare
Des stations (M)(M)
Tramway
Autobus
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Hérault
(Voir situation sur carte : Hérault)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Montpellier
(Voir situation sur carte : Montpellier)
Point carte.svg

Le palais de justice historique de Montpellier, dans l'Hérault, est un édifice situé rue Foch en plein cœur de Écusson de Montpellier, inscrit aux monuments historiques.

Le bâtiment abrite actuellement la Cour d'assises et la cour d'appel. Les autres administrations judiciaires ayant été transférées dans le nouveau Palais de Justice (Cité Judiciaire Méditerranée)[1]. Le tribunal judiciaire[2], est transféré depuis 1996, dans le nouveau palais de justice, place Pierre Flotte[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Palais des Guilhems[modifier | modifier le code]

Au Moyen-Age à l'emplacement de l'ancien palais de justice, se situe la forteresse des Guilhems, seigneurs de Montpellier. Guilhem Ier a reçu ce fief en 985 de Bernard II, conte de Melgueil.

Sous la dominance des Guilhems, la justice était rendue pour les affaires civiles comme criminelles par un bailli. Ses décisions étaient examinées en appel devant la Cour du seigneur, sise dans l’ancien château fort puis, par la suite, devant la Cour de Bailli.

En 1349 que Montpellier passa sous la domination des rois de France qui se font représenter par les Gouverneurs du Palais. En 1577, pendant les guerres de religion, l’ancien château fort, devenu palais des Seigneurs de Montpellier, est démoli[3].

Cour de justice[modifier | modifier le code]

En 1629, la nouvelle Cour des Comptes, Aides et Finances de Montpellier s'installe sur les ruines du château. En 1789, l’édifice en place est réparé puis restauré pour recevoir le Tribunal révolutionnaire, qui devient une Cour impériale en 1811 puis une Cour royale en 1814[3].

Rénovation[modifier | modifier le code]

En 1839, le bâtiment souffre d’un état de délabrement avancé, conduisant le gouvernement de l’époque à entreprendre la construction d’un nouveau palais de justice. Le projet de Charles Abric, architecte du département de l’Hérault est retenu[3]. La construction du palais de justice tel qu'on le connait aujourd'hui a eu lieu de 1846 à 1853[4].

Description[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du secteur sauvegardé, cette construction commencée en 1846 et achevée en 1853 dans le style néoclassique fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [5]. De plus plusieurs mobiliers font l'objet d'une inscription comme : le tableau Louis XIV soutenu par la Justice et la Religion, le tableau Province du Languedoc se mettant sous la protection de la Justice, trois Cartels et quatre fauteuils[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tribunaux - Ville de Montpellier », sur montpellier.fr (consulté le 19 septembre 2020)
  2. « Réforme de l'organisation judiciaire », sur justice.gouv.fr (consulté le 2 février 2021)
  3. a b c et d « Histoire et architecture de la cour d'appel de Montpellier », sur justice.gouv.fr (consulté le 19 septembre 2020)
  4. a et b « Palais de Justice », sur pop.culture.gouv.fr (consulté le 19 septembre 2020)
  5. Notice no PA00132613, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :