Palais d'El Mouradia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le palais d'El Mouradia (en arabe : قصر المرادية), est la résidence officielle et le bureau du président de la République algérienne démocratique et populaire. Il est situé à El Mouradia sur les hauteurs d'Alger.

Les médias utilisent, par métonymie, l'expression « El Mouradia », pour désigner les services de la présidence de la République.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier président de l'Algérie indépendante, Ahmed Ben Bella, installe ses bureaux au palais d'été, mais vit à la Villa Joly. C'est là qu'il est arrêté lors du coup d'État de 1965 de Houari Boumédiène[1].

Ce dernier préfère installer la présidence un peu plus haut dans une villa du quartier d'El Mouradia, ne voulant ni de l'ancien palais du Gouvernement général construit par les Français, ni du palais d'été qui date de l'époque otomane[2]. Il y fait construire un palais dans le style arabo-andalou[3].

Description[modifier | modifier le code]

Ce palais constitue la résidence officielle du président de la République algérienne démocratique et populaire. Il est situé sur les hauteurs d'Alger, à environ 4 km au sud du centre-ville où l'on y trouve également le ministère de l'Éducation nationale.

Ont occupé les lieux plusieurs présidents à savoir Houari Boumédiène, Rabah Bitat, Chadli Bendjedid, Mohamed Boudiaf, Ali Kafi, Liamine Zéroual, Abdelaziz Bouteflika et Abdelkader Bensalah .

Sécurité[modifier | modifier le code]

La sécurité du palais d'El Mouradia est assurée par la Direction générale de la Sécurité et de la Protection présidentielle (DGSPP) et la Garde républicaine.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Lagarde, Algérie, la désillusion, « Autour du thé » lire en ligne
  2. J.-P. Péroncel-Hugoz, « Une villa sur la colline », Le Monde, 4 juillet 1972
  3. Pierre Vermeren, Le choc des décolonisations, « Chausser les habits et investir le palais du colonisateur » lire en ligne

Lien externe[modifier | modifier le code]