AccorHotels Arena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palais omnisports et Bercy.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé. (octobre 2011).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

AccorHotels Arena
Palais Omnisports de Paris-Bercy 2009.jpg

Entrée principale en 2009.

Généralités
Noms précédents
Palais omnisports de Paris-Bercy (POPB) (1984 - 2014)
Bercy Arena (2015)
Surnom(s)
Paris-Bercy,
Bercy
Adresse
Construction et ouverture
Début de construction
février 1981
Ouverture
Architecte
Rénovation
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ville de Paris
Administration
Société d'économie mixte Palais omnisports de Paris-Bercy
Équipement
Surface
55 000 m²
Capacité
Lower Ball : 6 616 à 8 000
Concert : 18 476
Concert 360° : 19 095
Athlétisme : 10 910
Glace : 13 729
Sport de Balle : 15 603
Boxe : 16 394
Maximale : 20 300
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du 12e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 12e arrondissement de Paris
Red pog.svg

L’AccorHotels Arena — nom complet figurant sur l'enseigne AccorHotels Arena - POPB — également désigné par son ancienne appellation Palais Omnisports de Paris-Bercy (POPB) ou Bercy Arena, est une salle polyvalente et modulable située boulevard de Bercy, dans le quartier de Bercy, dans le 12e arrondissement de Paris. Elle fait l'objet d'importants travaux de rénovation en 2014 et 2015.

Encadrée par le ministère de l'Économie et des Finances au nord-ouest et par le parc de Bercy au sud-est, elle est située au bord de la rive droite de la Seine, à la hauteur du pont de Bercy, et fait face à la bibliothèque François-Mitterrand placée, quant à elle, sur la rive gauche.

Le site est desservi par la station de métro Bercy.

Présentation[modifier | modifier le code]

Vaste de 55 000 m², l'AccorHotels aréna peut accueillir de 3 500 à 12 776 places assises, 18 476 spectateurs assis/debout et jusqu'à 20 300 assis/debout en version 360° avec la scène au centre de la salle. Dans un espace modulable adapté à presque tous les sports, y compris nautiques, comme à tous les types de spectacles, l'AccorHotels Arena comprend également une patinoire, la patinoire Sonja-Henie.

La salle principale fait aussi office de salle de concert, accueillant des chanteurs et des musiciens de tous styles ; de nombreux artistes en font une date de tournée dans la capitale française. Pour la configuration « concert », la salle peut être adaptée avec une scène en bout de salle ou une scène dite « américaine », c'est-à-dire centrale, le nombre de places varie alors avec l'ouverture de la fosse centrale.

Bercy lors du show Smackdown & ECW tour

Architecture[modifier | modifier le code]

L'extérieur de l'aréna est de forme pyramidale et a la particularité d'avoir ses parois recouvertes de pelouse en pente.

La salle principale offre une visibilité parfaite en tous points car il n'y a aucun poteau porteur dans les gradins. Ce sont quatre fûts porteurs, en retrait des gradins, qui supportent une charpente métallique à géométrie irrégulière, imaginée par Jean Prouvé, située à 24 mètres de l'aire de jeu. Cette charpente métallique de 6 400 m² offre trois particularités techniques importantes : un réseau de monorails sur lequel circulent quatre convoyeurs à pont roulant de 5 tonnes chacun permettant toutes les manipulations et les transformations de la salle dans les délais les plus courts.

Grâce à ce dispositif original, imaginé et réalisé pour la première fois au monde, ce palais permet une série d'applications techniques sans limite pour la sonorisation, les éclairages et les effets spéciaux, tant pour le sport que pour les spectacles[1].

Paris Bercy lors des tournois de tennis.

Historique[modifier | modifier le code]

Palais omnisports.

Dans les années 1970, la ville de Paris projeta de construire le quartier de Paris-Bercy. Le palais omnisports faisait partie de l'important projet d'aménagement urbain de ce secteur de Paris, qui devait bénéficier par ailleurs d'un accès excellent (proximité de la gare de Lyon, du RER, du métro, de la voie express rive droite et du boulevard périphérique).

En mai 1979, la ville de Paris lança une consultation auprès de seize équipes d'architectes pour la réalisation du palais des Sports de la ville de Paris, dans le futur parc de Bercy.

Le 23 juillet 1979, les candidats remirent leurs projets, et le 23 octobre 1979 la ville désigna l'équipe Andrault-Parat, Prouvé, Guvan lauréate du concours, et lui en confia l'exécution. Le travail d'étude commença à la fin du mois d'octobre 1979, le chantier pour les fondations s'ouvrit en février 1981, et la construction débuta le 30 mars 1981 pour se terminer deux ans et demi après, en décembre 1983[1].

Il fut inauguré le par Jacques Chirac alors maire de Paris.

Logo du POPB en 2005.

Cet équipement fut l'un des premiers pour le développement de l'est parisien (bien avant la bibliothèque François-Mitterrand, le parc de Bercy, et le ministère des Finances). Il marque l'entrée nord-ouest du parc de Bercy.

Des travaux de rénovation sont entamés en mars 2014 pour une durée prévisionnelle de 18 mois entrecoupée par une réouverture provisoire pour la tenue du tournoi de tennis de Paris-Bercy et d'une série de concerts. La fin des travaux a lieu en octobre 2015. Du 3 mars 2014 au 13 octobre 2014, l'extérieur est totalement réaménagé. Les travaux reprennent ensuite du 9 décembre 2014 à octobre 2015, où l'intérieur est agrandi. La salle de concert passe de 17 000 places à 20 300 places[2].

En octobre 2015, le groupe Accor, qui a sponsorisé les travaux, obtient de la mairie de Paris de remplacer le nom du POPB par celui de « AccorHotels Arena », selon la technique mercatique du parrainage. Un contrat de 10 ans est paraphé, d'une portée de 4,15 millions d'euros par an dont 3,25 concernent le naming, 1 million d'euros revenant à la mairie de Paris[3]. Pour faire connaître ce nom, le groupe hôtelier lance une campagne d'affichage dans le métro parisien, laquelle, avec des mentions telles que « Le seul lieu où on peut peloter[4] des stars sans se soucier des conséquences » est jugée sexiste. Une campagne de pétition dénonce l'utilisation d'un « lexique de l’agression sexuelle et de la soumission forcée » et dénonce une violence banalisée et le renforcement d'un climat de misogynie. Devant la polémique, les affiches sont retirées du métro parisien à la demande de la mairie de Paris[5],[6].

Événements[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le palais omnisports de Paris-Bercy est inauguré le par une épreuve cycliste mythique : les six jours de Paris. Le football est la deuxième discipline sportive à profiter de la salle avec l'organisation les 14 et de la première édition du tournoi intérieur de football du Paris Saint-Germain.

Le palais omnisports est le siège de manifestations sportives régulières ou exceptionnelles dans d'innombrables disciplines différentes dont certaines inhabituelles dans un contexte « indoor » (« salle couverte »). On peut retenir entre autres :

Concerts[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Cette section contient une ou plusieurs listes. Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.   (décembre 2015).

Le premier concert à Bercy fut donné par le groupe de heavy metal allemand Scorpions avec Mama's Boys en première partie le . Julien Clerc fut le premier chanteur français à investir la scène du palais omnisports, l'année suivante. Jeanne Mas fut la première chanteuse française à s'y produire en septembre 1989 pour quatre soirs.

Viendront ensuite, entre autres :

Des émissions spéciales de La Fureur, présentées par Arthur en direct sur TF1 y ont été tournées dans les années 1990 et le 4 décembre 2015, Alessandra Sublet fête les "30 ans de Bercy" en direct sur TF1.

2004[modifier | modifier le code]

  • Indochine s'y est produit le 13 février 2004.
  • Placebo s'y sont produits le 14 février 2004.
  • The Offspring s'y sont produits le 16 février 2004.
  • Eric Clapton s'y est produit le 6 avril 2004.
  • Lorie s'y est produite les 16, 17 et 18 avril 2004 et les 21 et 22 décembre 2004.
  • Peter Gabriel s'y est produit le 27 mai 2004.
  • Britney Spears s'y est produite le 30 mai 2004.
  • Korn s'y sont produits le 14 juin 2004.
  • Phil Collins s'y est produit le 15 juin 2004.
  • Lenny Kravitz s'y est produit le 8 juillet 2004.
  • Madonna s'y est produite les 1er, 2, 4 et 5 septembre 2004.
  • The Corrs s'y sont produits le 11 octobre 2004.
  • Slayer s'y sont produits le 23 octobre 2004.
  • M s'y est produit les 27 et 28 novembre 2004.
  • Blink-182 s'y sont produits le 10 décembre 2004.

2005[modifier | modifier le code]

2006[modifier | modifier le code]

2007[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

2009[modifier | modifier le code]

2010[modifier | modifier le code]

2011[modifier | modifier le code]

2012[modifier | modifier le code]

2013[modifier | modifier le code]

2014[modifier | modifier le code]

2015[modifier | modifier le code]

  • U2 s'y sont produits les 10 et 11 novembre 2015 et ont été les premiers artistes à jouer dans l'enceinte complètement rénovée. Les concerts initialement prévus les 14 et 15 novembre ont été reprogrammés aux 6 et 7 décembre 2015 en raison des attentats survenus la veille à Paris et au Stade de France.
  • Les Foo Fighters devaient s'y produire le 16 novembre 2015 mais le concert sera finalement annulé en raison des attentats de Paris.
  • Shy'm s'y est produite les 17 et 18 novembre 2015.
  • Scorpions s'y est produit le 24 novembre 2015 avec le groupe suédois Europe en première partie, ou plus exactement en invité.
  • Nightwish s'y est produit le 25 novembre 2015 avec Arch Enemy et Amorphis en premières parties.
  • Johnny Hallyday s'y est produit les 27, 28 et 29 novembre 2015.
  • Alessandra Sublet fêtait les "30 ans de Bercy" en direct sur TF1 le 4 décembre 2015.
  • Booba s'y est produit le 5 décembre 2015.
  • Madonna s'y est produite les 9 et 10 décembre à l'occasion de son Rebel Heart Tour.
  • M Pokora s'y est produit les 11 et 12 décembre 2015.
  • Maître Gims s'y est produit le 14 décembre 2015.
  • David Guetta s'y produira les 18 et 19 décembre 2015.
  • Florence Foresti s'y produira les 22 et 23 décembre 2015.
  • La Nuit de l'Outre-Mer aura lieu à Bercy le 26 décembre 2015.

2016[modifier | modifier le code]

2017[modifier | modifier le code]

  • IAM s'y produira le 24 novembre 2017.

One-Man-Show[modifier | modifier le code]

CD et DVD enregistrés à Bercy[modifier | modifier le code]

1995 : Céline Dion Live a BERCY

Records[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Dire Straits lors de sa dernière tournée mondiale On Every Street Tour joua dix soirs à Bercy (3 en octobre 1991 et 7 consécutifs en avril 1992).

On peut notamment citer le groupe The Cure (le 12 mars 2008) qui a joué 42 chansons pour plus de h 30 de concert.

Jacques Higelin demeure l'artiste qui a affiché le plus longtemps à Bercy : du 12 septembre au 12 octobre 1985, soit un mois.

Michel Sardou, entre 1989 et 2012, chante à Bercy 91 fois. Il est le chanteur ayant rempli la salle le plus grand nombre de fois. Pour sa première série de concerts en 1989, il y créa un tableau final avec Robert Hossein de plus de 12 minutes avec la chanson Un jour la liberté commémorant le bicentenaire de la Révolution. En 1998, il fait installer pour la première fois une scène centrale.

Le record masculin est détenu par Johnny Hallyday, de 1987 à 2016, il totalise 92 concerts [8]. Auquel s'ajoute les six concerts donnés du 5 au 10 novembre 2014 avec Les Vieilles Canailles (Eddy Mitchell et Jacques Dutronc).

Le record féminin est détenu par Dorothée, qui entre 1990 et 1996 y chanta 56 fois, dont 12 fois en 1990 (du 6 au 21 janvier), 12 fois en 1992 (du 18 janvier au 2 février), 6 fois en 1993 (du 2 au 6 janvier), 10 fois en 1994 (du 15 au 26 janvier) et 16 fois en 1996 (du 4 au 15 décembre). Elle s'y est à nouveau produite le 18 décembre 2010 pour une représentation unique. Elle totalise donc 57 représentations à ce jour.

Jeanne Mas est la première artiste française féminine à y présenter un spectacle, c'était en automne 1989 (quatre concerts).

Mylène Farmer a donné ses premiers concerts a Bercy un peu plus tard - 7 et 8 décembre 1989. En 2006, elle s'y produit du 13 janvier au 29 janvier, treize fois consécutives(le record est détenu par Dorothée en 1996 avec seize représentations). Le spectacle de Farmer étant intransportable du fait du gigantisme de la mise en scène, cela vaut à Bercy d'être le seul lieu où elle se produira. Avant que l'ombre… À Bercy.
En 2013, elle se produit dix fois à Bercy entre le 7 et le 21 septembre.
Elle totalise donc à ce jour 33 représentations à Bercy.

NTM fut le premier groupe de rap à remplir une salle de 17 000 places en France, à l'occasion de cinq concerts les 18, 19, 20, 22, 23 septembre 2008.

Lady Gaga s'y est produite les 21 et 22 mai ainsi que les 20 et 21 décembre 2010. Elle détient le record des ventes pour ses concerts à Bercy, ayant rempli la salle en moins de 60 secondes.

Shakira remplit Bercy en 30 minutes.

Koffi Olomidé, fut le , le premier chanteur africain à s'y produire et à la remplir, ouvrant ainsi le chemin aux Alpha Blondy, Papa Wemba ou encore Youssou Ndour.

Werrason fut le deuxième chanteur africain à s'y produire et à la remplir avec 17 000 spectateurs le 22 septembre 2000[réf. nécessaire].

Indochine est le premier, et encore, le seul groupe français à avoir rempli toute la salle de Bercy. C'est le groupe français qui a le plus joué à Bercy (en 2003, 2004, 2007, 2010 et deux fois en 2006 en remplissent toujours le salle).

Booba, le 1er octobre 2011 est le premier rappeur solo à avoir rempli la salle de 17 000 places, sans aide de la part des médias.

Le groupe britannique Muse remplira 6 fois l'arena en 2016 dans la nouvelle configuration de la salle contenant 20 000 personnes soit 120 000 personnes au total.

Autres spectacles[modifier | modifier le code]

D'autres types de spectacles et de manifestations culturelles sont également organisés à Paris-Bercy : opéras, danse, spectacles sur glace, spectacles équestres, festivals d'arts martiaux, La Nuit du zapping, meetings politiques, conférences, etc.

Médias[modifier | modifier le code]

En octobre 2015, l'AccorHotels Arena a décidé de communiquer sur son changement de nom (anciennement Paris Bercy) en collaboration avec son agence publicitaire l'Agence W.

Parmi les affiches se trouvaient des messages qui ont suscité l'incompréhension et créé un bad buzz[9]. Les affiches ont alors été remplacées par d'autres dans les jours qui ont suivi, au ton plus neutre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Palais omnisports de Paris Bercy : Présentation - EVENE.
  2. L’AccorHotels Arena inauguré ce mercredi sur lesechos.fr, 14 octobre 2015
  3. « Économie », L'Équipe, no 22353,‎ , p. 30
  4. « Peloter » est un mot d'argot décrivant la pratique d'attouchements sexuels non consentis sur une femme
  5. Les publicités "sexistes" de Paris-Bercy retirées du métro, Metronews, 23 octobre 2015
  6. Accor Hotels Arena : La campagne sexiste pour le nouveau Bercy va être retirée, sur ozap.com, 23 octobre 2015
  7. STAR WARS - Site officiel de Bercy
  8. Détail des tournées sur hallyday.com.
  9. « Le Flop de la semaine : La campagne de l'Accor Hotels Arena », sur Strategies (consulté le 22 décembre 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]