Palais Mattei Caetani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Palais Mattei Caetani
Palazzo Mattei Caetani
Image dans Infobox.
Présentation
Destination initiale
Habitation
Destination actuelle
Siège de la Fondation Camillo Caetani.
Style
Maniérisme
Architecte
Nanni di Baccio Bigio (attribution)
Construction
1564 - 1568
Propriétaire
Caetani (en) - Mattei - Negroni.
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Rome
voir sur la carte de Rome
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Italie
voir sur la carte d’Italie
Red pog.svg

Le palais Mattei Caetani est un palais de Rome situé dans le rione Sant'Angelo et plus précisément au no 32 Via delle Botteghe Oscure.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'édifice date du XVIe siècle, il s'agit d'un palais de style maniériste, dont la réalisation est attribué à Nanni di Baccio Bigio. Le palais appartenait à l'antique famille aristocratique des Caetani (en). Habité par Teresa de Rossi - Caetani et ses trois fils, il fut fréquenté par de nombreux écrivains et artistes : Chateaubriand, Paul-Louis Courier, Stendhal, Henry Longfellow, Franz Liszt, Walter Scott, Balzac, Frédéric Ozanam, Ernest Renan, Hippolyte Taine, Edmond About... Stendhal, notamment, fréquenta le palais et sa bibliothèque pendant le temps de son consulat à Civitavecchia (1831/36), et c'est dans cette bibliothèque que Michelangelo Caetani trouva la matière de ses Chroniques italiennes[1].

Cet immeuble a été, entre 1948 et 1960, le siège de la rédaction de la revue littéraire cosmopolite Botteghe Oscure, dirigée par Marguerite Caetani et Giorgio Bassani.

Depuis 1963 le palais est le siège de la Fondation Camillo Caetani[2].

Description[modifier | modifier le code]

L'édifice est de style maniériste, dont la réalisation est attribuée à Nanni di Baccio Bigio.

Les décorations intérieures sont de Federico Zuccari (italien : Fregio con amorini) en collaboration avec Taddeo Zuccari (salon du premier étage)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Martineau, Le cœur de Stendhal, Paris, Albin Michel, 1953, t. II, p. 234-235 ; Clément Vauchelles, Stendhal, Levallois-Perret, Studyrama, 2003, p. 27.
  2. (it) « La fondation Camillo Caetani », sur Fondazionecamillocaetani.it

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Carlo Cresti et Claudio Rendina (trad. Jean-Philippe Follet), Villas et palais de Rome [« Ville e palazzi di Roma »], Paris, Éditions Mengès, , 399 p. (ISBN 978-2-85620-409-2), p. 126-135. Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
    Photographies de Massimo Listri

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :