Palais Holnstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Palais Holnstein
Palais Holnstein Munich.JPG
Présentation
Type
City ​​palace (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Style
Architecte
Construction
Rénovation
Jusqu'en Voir et modifier les données sur Wikidata
Commanditaire
Propriétaire
Bavière (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Statut patrimonial
Baudenkmal (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
7 Kardinal-Faulhaber-Straße (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Münchner Altstadt (en)
Flag of Germany.svg Allemagne
Coordonnées

Le Palais Holnstein [1],[2],[3] ( allemand : Palais Holnstein) est un bâtiment historique baroque de Munich, en Bavière, résidence de l’archevêque de Munich et de Freising depuis 1818.

 Histoire[modifier | modifier le code]

Portail du Palais Holnstein

L'architecte François de Cuvilliés a construit le manoir entre 1733 et 1737 pour Sophie Caroline von Ingenheim, comtesse Holnstein, maîtresse de Charles VII, empereur du Saint-Empire. C'est aujourd'hui le meilleur exemple de palais de style rococo de Munich, car le Palais Piosasque de Non, moins conventionnel, a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Le palais Holnstein est conçu comme un bâtiment à quatre ailes autour d’une cour. La bâtisse avant était utilisée à des fins représentatives, tandis que l'arrière du bâtiment protégeait l'intimité du comte. Le bâtiment est le seul palais noble de Munich à avoir conservé son plan d'origine. La façade rococo rose et de nombreux intérieurs ont été conservés dans leur état d'origine.

La décoration intérieure a été réalisée par Johann Baptist Zimmermann. Seule l'élégante façade peut être inspectée puisque le palais est fermé au public.

De 1977 à 1982, le Palais Holnstein a été la résidence de l’archevêque Joseph Cardinal Ratzinger (futur pape Benoît XVI), qui s’y est rendu également lors de sa visite en septembre 2006. L'archevêque actuel de Munich, Reinhard Marx, habite dans trois salles du palais. 6,5 des 8,7 millions d'euros de coûts de rénovation (= 75%) du palais ont été payés par l'État Libre de Bavière en 2013.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Norberg-Schulz, Christian (1985). Late Baroque and Rococo architecture, Electa, p. 156.
  2. Nerdinger, Winfried (2002). Architectural guide to Munich, Technische Universität München,Dietrich Reimer, p. 18. (ISBN 9783496012191)
  3. The Encyclopedia Americana: the international reference work, Volume 19. (1962), Americana Corp., p. 564. ISBN.