Palais épiscopal d'Agen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais épiscopal d'Agen
Préfecture de Lot-et-Garonne
Agen - Préfecture, ancien palais épiscopal -2.JPG

Préfecture de Lot-et-Garonne

Présentation
Type
Architecte
Charles Le Roy
Construction
1775-1783
Destination initiale
Évêché
Destination actuelle
Préfecture
Propriétaire
Conseil général de Lot-et-Garonne
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Place Armand-FallièresVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Aquitaine
voir sur la carte d’Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lot-et-Garonne
voir sur la carte de Lot-et-Garonne
Red pog.svg

Le palais épiscopal d'Agen, aujourd'hui préfecture du Lot-et-Garonne, est un bâtiment situé à Agen, en France.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le palais épiscopal est situé dans le département français du Lot-et-Garonne, sur la commune d'Agen, place de Verdun, rue Étienne-Dolet, rue Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny.

Historique[modifier | modifier le code]

L'ancien palais épiscopal s'écroule partiellement, le 22 juillet 1773, cinq ans après la nomination de Jean-Louis d'Usson de Bonnac à l'évêché d'Agen .

Féru d’art, il décide de construire un nouveau palais épiscopal, près du Grand séminaire, sur les plans de l’architecte Leroy qui était en train de reconstruire le château d'Aiguillon[1].

La première pierre est posée le 19 juin 1775. L'évêque n'a pu occuper le nouvel évêché qu'en 1783.

Ce bâtiment a changé de destination à la Révolution pour devenir le siège des écoles centrales, puis de la quatrième cohorte de la Légion d'honneur et, en 1809, l'hôtel de la préfecture du Lot-et-Garonne. La balustrade a été détruite qui courait le long de la toiture quand l'administration préfectorale s'y est installée.

L'incendie du 21 octobre 1904 prenait dans les combles et ne laissait que des murs calcinés. La toiture a été remplacée en 1910 par un comble à la Mansart. Les travaux sont dirigés par Léopold Payen.


Le bâtiment a été inscrit au titre des monuments historiques en 1947[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nota : L'attribution de la construction du château d'Aiguillon et du palais épiscopal d'Agen à un Leroy, élève de Soufflot, est née du texte de l'ancien préfet du Lot-et-Garonne Alphonse Paillard, sur l'histoire de l'hôtel de la préfecture d'Agen et qui n'a jamais pu être trouvé dans les archives. Il a existé un architecte Antoine Le Roy, ou Leroy, élève de Loriot, ayant obtenu le grand prix de Rome en 1759 et qui est revenu de Rome en France en 1763. Il a été inspecteur des Bâtiments et a construit à Versailles où son œuvre est mal connue. On ne connaît pas la suite de sa carrière. Pour Michel Gallet (Les architectes parisiens du XVIIIe siècle) l'attribution du château d'Aiguillon à cet architecte est douteuse. On attribue aujourd'hui la fin de la construction du château d'Aiguillon à l'ingénieur Charles Le Roy (on trouve un Charles Le Roy parmi la liste des ingénieurs des ponts et chaussées en 1791).
  2. « Ancien Evêché », notice no PA00084042, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Paillard de Saint-Aiglan (1817-1903), Histoire de l'hôtel de la préfecture d'Agen, p. 70-123, Recueil des travaux de la société d'agriculture, sciences et arts d'Agen, Imprimerie de Prosper Noubel, Agen, 1860 (lire en ligne)
  • Philippe Lauzun, L'hôtel de la préfecture d'Agen, p. 97-112, Revue de l'Agenais, année 1905, tome 32 (lire en ligne)
  • Philippe Lauzun, Souvenirs du vieil Agen. L'Ancien palais épiscopal et le faubourg Porte-Neuve, p. 380-391, Revue de l'Agenais, 1913, tome 40 (lire en ligne)
  • Martine Salmon-Dalas, 043 - Agen, Préfecture, p. 72, revue Le Festin, Hors série Le Lot-et-Garonne en 101 sites et monuments, année 2014 (ISBN 978-2-36062-103-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]