Palaemon serratus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palaemon serratus
Description de l'image Palaemon serratus Croazia.jpg.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Crustacea
Classe Malacostraca
Sous-classe Eumalacostraca
Super-ordre Eucarida
Ordre Decapoda
Sous-ordre Pleocyemata
Infra-ordre Caridea
Super-famille Palaemonoidea
Famille Palaemonidae
Sous-famille Palaemoninae
Genre Palaemon

Nom binominal

Palaemon serratus
Pennant, 1777

Synonymes

* Astacus serratus Pennant, 1777

  • Cancer captivus Nardo, 1847
  • Leander latreillianus Czerniavsky, 1884
  • Leander serratus Sharp, 1893
  • Leander treillianus Adensamer, 1898
  • Melicerta triliana Risso, 1816
  • Palaemon oratelli Monod, 1931
  • Palaemon punctulatus Risso, 1844
  • Palaemon rostratus Gimenez, 1922
  • Palaemon treillianus H. Milne-Edwards, 1837
  • Palaemon trilianus (Risso, 1816)
  • Palaemon trillianus Risso, 1816[1],[2]

Statut de conservation UICN

( NE )
NE  : Non évalué

Palaemon serratus ou crevette bouquet est une espèce de crevette de la famille des Palaemonidae. On la trouve dans l'océan Atlantique, du Danemark à la Mauritanie, dans la mer Méditerranée et la mer Noire[3]. Cette espèce a été utilisée comme modèle animal pour l'étude des effets de certains produits toxiques (éléments-traces métalliques ou métaux lourds ou métalloïdes par exemple) sur la phototaxie[4].

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette crevette bouquet se rencontre dans son milieu dans les crevasses rocheuses à une profondeur moyenne de 40 mètres[5].

Description[modifier | modifier le code]

P. serratus mesure de 5 à 11 cm de long[6]. Elle peut être distinguée des autres espèces de crevettes par un rostre qui s'incurve vers le haut et bifurqué à la pointe[3].

Cette espèce est l'un des rares invertébrés dont l'audition a été étudiée en détail ; elle est sensible aux fréquences aquatiques entre 100 Hz et 3 kHz, avec une acuité similaire à celle des poissons[7]. Tandis que la gamme d'audition des espèces du genre Palaemon diffère de P. serratus et de la taille des individus, tous sont capables d'entendre des tonalités à 500 Hz[8].

Longévité[modifier | modifier le code]

Cette espèce de crevette possède une longévité allant de 3 à 5 ans[9].

Croissance[modifier | modifier le code]

La femelle de cette espèce possède une croissance plus rapide que le mâle[10].

Reproduction[modifier | modifier le code]

Dans son milieu la crevette bouquet est plutôt saisonnière avec un pic de reproduction en automne[10].

Prédateur[modifier | modifier le code]

Cette crevette est comme beaucoup d'autres sujettes à de nombreux prédateurs, dont les poissons : Mullidae, Moronidae, sparidés et Batrachoididae[11].

Alimentation humaine[modifier | modifier le code]

Cette espèce de crevette est largement utilisée et consommée dans l'alimentation humaine.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Palaemon serratus (Pennant, 1777) »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 2008 Annual Checklist, Catalogue of Life
  2. « Palaemon serratus », Aquaculture Compendium, CAB International,
  3. a et b « Common prawn (Palaemon serratus) », ARKive (consulté le 31 janvier 2009)
  4. Amiard JC (1976) Les variations de la phototaxie des larves de crustacés sous l'action de divers polluants métalliques: mise au point d'un test de toxicité subléthale. Marine Biology, 34(3), 239-245.(extrait-résumé)
  5. « Marine Irish Digital Atlas », University College Cork (consulté le 31 janvier 2009)
  6. Référence DORIS : espèce Palaemon serratus (fr)
  7. J. M. Lovella, M. M. Findlaya, R. M. Moateb & H. Y. Yan, « The hearing abilities of the prawn Palaemon serratus », Comparative Biochemistry and Physiology, Part A, vol. 140, no 1,‎ , p. 89–100 (PMID 15664317, DOI 10.1016/j.cbpb.2004.11.003)
  8. J. M. Lovell, R. M. Moate, L. Christiansen & M. M. Findlay, « The relationship between body size and evoked potentials from the statocysts of the prawn Palaemon serratus », Journal of Experimental Biology, vol. 209, no Pt 13,‎ , p. 2480–2485 (PMID 16788031, DOI 10.1242/jeb.02211, lire en ligne)
  9. Torry Research Station, « Handling and processing shrimp », Torry Advisory Notes — No. 54, Food and Agriculture Organization
  10. a et b Guillermo Guerao & Carlos Ribera, « Population characteristics of the prawn Palaemon serratus (Decapoda, Palaemonidae) in a shallow Mediterranean bay », Crustaceana, vol. 73, no 4,‎ , p. 459–468 (DOI 10.1163/156854000504543, lire en ligne)
  11. Rita Sá, Constança Bexigaa, Pedro Veigaa, Lina Vieiraa & Karim Erzini, « Feeding ecology and trophic relationships of fish species in the lower Guadiana River Estuary and Castro Marim e Vila Real de Santo António salt marsh », Estuarine, Coastal and Shelf Science, vol. 70, no 1–2,‎ , p. 19–26 (DOI 10.1016/j.ecss.2006.05.038)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Bibliographie[modifier | modifier le code]