Pak Pong-ju

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dans ce nom coréen, le nom de famille, Park, précède le nom personnel.
Pak Pong-ju
연형묵 - 延亨默
Illustration.
Fonctions
Premier ministre de la Corée du Nord
En fonction depuis le
(5 ans, 1 mois et 21 jours)
Prédécesseur Choe Yong-rim

(3 ans, 7 mois et 8 jours)
Prédécesseur Hong Song-nam
Successeur Kim Yong-il
Biographie
Date de naissance (78 ans)
Lieu de naissance Hamgyong du Nord (Corée japonaise)
Nationalité Nord-Coréenne
Parti politique Parti du travail de Corée

Pak Pong-ju
Dirigeants de la Corée du Nord

Pak Pong-ju (en coréen chosŏn'gŭl: 박봉주; hanja: 朴鳳柱 or 朴奉珠; McCune-Reischauer: Pak Pongju; romanisation révisée: Bak Bongju), est un homme d'État nord-coréen. Il a été Premier ministre de la Corée du Nord du 3 septembre 2003 au 11 avril 2007. Il était auparavant ministre de l'industrie chimique. Il est à nouveau Premier ministre à partir du [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

« Technocrate de carrière », il est élu Premier ministre par l'Assemblée populaire suprême en septembre 2003 pour « mettre en œuvre une politique ambitieuse de réformes économiques », visant notamment à une libéralisation partielle de la production agricole[2]. Il visite ensuite la Chine, et s'intéresse aux politiques économiques chinoises[3].

Décrit à l'étranger comme un « expert économique », il met en place « de timides réformes économiques destinées à accorder davantage d’autonomie aux entreprises d’Etat et à graduellement réduire le rationnement des produits alimentaires et des autres biens de première nécessité »[4].

Il est suspendu de ses fonctions en juin 2006, puis formellement limogé en avril 2007, « pour apparemment empêcher la poursuite des réformes économiques qu’il avait entreprises », et remplacé par Kim Yong-il, puis par Choe Yong-rim en 2010. Pak Pong-Ju est considéré comme un acteurs du régime en faveur à l'économie de marché. Éloigné du pouvoir par Kim Jung Il pour cette raison, il est remis en place par Kim Jung Un afin d'ajuster l'économie Nord-Coréenne à l'économie de marché[5]. En avril 2013, Pak est à nouveau nommé aux fonctions de Premier ministre, dans un contexte de crise économique et humanitaire, et alors que la Corée du Nord vient de multiplier les déclarations belliqueuses à l'encontre de la Corée du Sud et des États-Unis. La nomination de Pak « est perçue par des analystes comme un signe clair que le dirigeant Kim Jong-un cherche à appuyer ses récentes déclarations promettant de miser sur un renforcement du développement économique »[4],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouveau 1e ministre en Corée du Nord, Le Figaro, 1er avril 2013.
  2. (en) "North Korea names Kim clan associate to premiership", Reuters, 1er avril 2013
  3. (en) "North Korea appoints ‘reformer’ to top leadership post (but don’t get your hopes up)", Washington Post, 1er avril 2013
  4. a et b « Pak Pong-Ju, nouveau Premier ministre de Corée du Nord », Agence France-Presse, 1er avril 2013
  5. Soo-Ho, Lim, « «The Kim Jong-Un Era: Style, Ideology and Diplomacy» », SERI Quarterly,‎ , p. 104-110,111.
  6. "Corée du Nord - Après la rhétorique guerrière, le cap sur l'économie", La Presse canadienne, 1er avril 2013