Pain paillasse de Lodève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pain paillasse de Lodève
Image illustrative de l'article Pain paillasse de Lodève
Pain paillasse de Lodève

Autre nom pain rustique
Lieu d’origine Lodève
Place dans le service accompagnement
Température de service froide
Ingrédients farine de blé, levain, eau et sel.

Le pain paillasse de Lodève, est un pain spécifique à Lodève et à sa région.

Historique[modifier | modifier le code]

D'après une étude scientifique menée par Mouette Barboff, l'ancienneté du pain paillasse à Lodève est indéniable : « Au plus loin que l’on puisse remonter, cette dénomination pour un pain dont la principale caractéristique est la fermentation en masse après le pétrissage, se retrouve à Lodève, depuis plusieurs siècles »[1].

Origine[modifier | modifier le code]

Pain paillasse de Lodève tranché
Pain paillasse de Lodève coupé

La paillasse, dite encore paillasson ou paillassou était une corbeille à pain confectionnée avec de la paille de seigle liée avec des écorces de ronces. Elle servait à entreposer le pain, à le transporter et même à stocker les pétrissures successives. La façon de faire ce pain allongé dans une paillasse, alors que toutes les miches étaient rondes, arriva à Lodève, ville de foires et de marchés, pendant les guerres de religion. Ce pain fut rapidement placé sous la protection de saint Fulcran, patron de la cité, puis adopté par la corporation des tisserands, qui au cours de leur journée étaient assurés d’avoir du pain frais[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mouette Barboff, Pains d’hier et d’aujourd’hui Éditions Hoëbeke, Paris
  2. Petite histoire du pain paillasse de Lodève

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mouette Barboff, Pains d’hier et d’aujourd’hui Éditions Hoëbeke, Paris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :