Pain d'écorce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Séchage d'écorces pour la préparation du pain.

Le pain d'écorce est un pain fait à partir d'écorce de sapin et de tilleul ajoutée à la farine. Les Samis le fabriquaient avec une proportion d'écorce dépendant de leurs ressources alimentaires[1].

Ce genre de pain est mentionné dans la littérature médiévale et peut avoir une tradition encore plus ancienne parmi les Samis[2].

Au cours du XVIIIe et au début du XIXe siècle, l'Europe du Nord a connu plusieurs années de très mauvaises récoltes, en particulier au cours du petit âge glaciaire du milieu du XVIIIe siècle. Les récoltes de céréales ont été fortement réduites, et sont apparues des innovations pour faire durer la farine.

En 1742, des échantillons de « pain d'urgence » ont été envoyés de Kristiansand, en Norvège, à l'Administration royale de Copenhague ; parmi eux, le pain d'écorce, ainsi que le pain fabriqué à partir d'écales et du pain d'os brûlés[3].

Mais l'écorce peut aussi être préparée sous d'autres formes, mangée comme des pâtes par exemple.

La partie comestible de l'écorce est le liber (partie où circule la sève). Pour l'utilisation du liber sous forme de pain :

Voir aussi « Alimentation humaine » dans l'article Cambium

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parmentier, Antoine Augustin, Rapport inédit de Parmentier sur le pain des troupes, annoté par M. Poggiale, Paris, Impr. de H. et C. Noblet, , 47 p. (lire en ligne), Or, s'il est vrai que les Lapons fassent du pain avec l'écorce de sapin et de tilleul, c'est sans doute à l'aide de quelques farines, et il paraît vraisemblable que la quantité qu'ils en mêlent est relative à leurs ressources alimentaires. Peut-être n'y ont-ils recours que dans des cas extrêmes, comme il est arrivé à quelques habitants de l'Auvergne, accablés de misère et pressés par la faim, de faire entrer dans leur pain la racine de fougère desséchée et pulvérisée.
  2. (en) O. Zackrisson, L. Östlund; O. Korhonen et I. Bergman, « The ancient use of Pinus sylvestris L. (scots pine) inner bark by Sami people in northern Sweden, related to cultural and ecological factors = Ancien usage d'écorce de Pinus sylvestris L. (Pin écossais) par les peuples Sami du nord de la Suède en relation avec les facteurs écologiques et culturels », Vegetation history and archaeobotany, vol. 9, no 2,‎ , p. 99-109 (ISSN 0939-6314, lire en ligne, consulté le 7 mars 2015).
  3. (no) Archives nationales de Norvège, « Bit av barkebrød », (consulté le 7 mars 2015).