Page d'accueil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à la navigationAller à la recherche
Page d'accueil du site web officiel de la NASA en 2015.
Page d'accueil du média en ligne somalien Horseed Media.
Page d'accueil du site Fastcom 12, affichant une zone d'ouverture de session.
Page d'accueil de l'application web Twitter.

La page d'accueil ou page d'entrée (home page en anglais) est la page principale d'un site web. Elle se distingue des autres pages du site par le fait qu'elle est censée représenter, à l'internaute visiteur, le site sur lequel il se trouve de manière claire et forte, avec son identité visuelle.

Typiquement, elle renseigne sur le propriétaire et le contenu du site. Elle se situe au sommet d'une hiérarchie de pages, éventuellement rangées en sections. Les sites multilingues proposent généralement une page d'accueil par langue.

Conventions

[modifier | modifier le code]

La page d'entrée des entreprises multinationales contient parfois une simple liste d'hyperliens vers leurs filiales. On peut aussi trouver une liste d'hyperliens aux pages d'accueil de chaque langue disponible, mais en général les hyperliens de langue sont disponibles dans la page d'accueil elle-même, et la langue du visiteur peut être automatiquement détectée. Dans les sites dont le contenu peut choquer, on y trouve le plus souvent un avertissement et une invitation, soit à entrer dans le site, soit à le quitter. Dans les sites d'orientation publicitaire et certains petits sites, une animation d'introduction distrayante est parfois proposée. Elle est généralement contournable pour ne pas perdre de temps. Enfin, dans tous les sites de grands acteurs du Web, la page d'entrée est aussi la page d'accueil.

Souvent, chacune des pages d'un site Web comporte, toujours au même endroit quelle que soit la page, un hyperlien vers la page principale, afin d'y retourner facilement.

Selon la règle des trois clics, un visiteur doit pouvoir accéder à n'importe quelle page d'un site Web en suivant au plus trois hyperliens depuis la page d'accueil.

Lors des débuts du World Wide Web, dans la première moitié des années 1990, une part importante des pages Web appartenait à des étudiants ou enseignants disposant d'un compte UNIX dans leur université. En effet, il suffisait que l'administrateur du système ait installé un serveur HTTP, pour que le contenu d'un répertoire (public_html par défaut) à la racine de chaque compte soit automatiquement servi. Or sur UNIX, le répertoire à la racine d'un compte est appelé home et la variable d'environnement HOME contient son chemin (par exemple /home/nom_de_login). L'URL de ces home pages est généralement de la forme http://departement.universite.edu/~nom_de_login/. C'est ainsi que l'appellation home page est apparue puis s'est étendue jusqu'au sens actuel.

Page d'accueil personnalisable

[modifier | modifier le code]

Apparues durant la décennie 2000 (car rendues possibles grâce aux technologies du Web 2.0), ces pages permettent à des utilisateurs d'internet de personnaliser une page web hébergée sur un certain serveur spécialisé. La personnalisation consiste le plus souvent à choisir d'y inclure des flux RSS (fonction de type agrégateur), des actualités, des informations météo.

Les nuances sont minces entre une "Page d'accueil personnalisable" et un "portail web" personnalisable.[pourquoi ?]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  • Eric Kavanagh, « Analyse des fonctions de la page d'accueil Web: recurrence structurelle et authenticite », Ethnologies, vol. 22, no 2,‎ , p. 181–93 (lire en ligne, consulté le )
  • Olli Philippe Lautenbacher, « Catégorisation des documents multimodaux : les pages d’accueil », dans Translation and Interpreting, Turun yliopisto, Englannin kääntämisen oppiaine ja Kääntämisen keskus, , 79–92 p. (ISBN 978-951-29-3045-6, lire en ligne)
  • Marc Bonhomme et Pia Stalder, « Analyse sémiolinguistique des pages d’accueil des sites politiques suisses sur Internet », Mots. Les langages du politique, no 80,‎ , p. 11–23 (ISSN 0243-6450, DOI 10.4000/mots.484, lire en ligne, consulté le )
  • Giovanni Agresti et Lucilla Agostini, « L’invitation au voyage. Etude des configurations relationnelles dans les pages d’accueil de sites internet touristiques français », 2ème Congrès Mondial de Linguistique Française, EDP Sciences,‎ , p. 072 (ISBN 978-2-7598-0534-1, DOI 10.1051/cmlf/2010084, lire en ligne, consulté le )
  • Pablo Medina, « Le rôle de l'interactivité entre l'hôpital et le patient grâce à la page d'accueil : Le cas des hôpitaux oncologiques aux États-Unis / The Role of Interactivity between the Hospital and the Patient through the Homepage: The Case of Oncological Hospitals in the United States », Canadian Journal of Information and Library Science, vol. 36, no 3,‎ , p. 106–121 (ISSN 1920-7239, lire en ligne, consulté le )
  • M. Becker, J. M. C. Bastien et G. Drusch, « Patterns comportementaux sur la page d’accueil et performances de navigation sur les sites web », Psychologie Française, ergonomic Psychology, vol. 60, no 2,‎ , p. 159–171 (ISSN 0033-2984, DOI 10.1016/j.psfr.2015.03.004, lire en ligne, consulté le )
  • Gérald Lachaud, « La pérennité des identités sociales des internautes à l’heure des évolutions de la communication numérique. L’exemple des pages d’accueil des sites institutionnels des entreprises du CAC40 », Les Enjeux de l'information et de la communication, vol. 17/3A, no S1,‎ , p. 143–155 (ISSN 1778-4239, DOI 10.3917/enic.hs3.0143, lire en ligne, consulté le )
  • (en) Leïla Damak, « Effet de l’esthétique visuelle des pages d’accueil des sites des iles de Bretagne : une étude exploratoire sur l’intention de visite », Post-Print,‎ (lire en ligne, consulté le )