Pagani (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pagani (homonymie).

Pagani Automobili S.p.A.

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Pagani

Création 1991
Personnages clés Horacio Pagani
Juan Manuel Fangio
Forme juridique Société par actions (SpA)
Siège social Drapeau d'Italie Modène (Italie)
Direction Horacio Pagani (CEO)
Activité Industrie automobile
Produits Super-sportives
Effectif 55 employés en 2011[1]
Site web paganiautomobili.it

Pagani, de son nom officiel « Pagani Automobili S.p.A. », est un constructeur italien d'automobiles super-sportives. L'entreprise est fondée en 1992 par Horacio Pagani et est implanté à San Cesario sul Panaro près de Modène, en Italie. La marginalité de cette marque permet de garantir une qualité de fabrication de ses modèles exceptionnelle, ce qui a contribué à la réputation de la marque.

Historique[modifier | modifier le code]

Horacio Pagani, un argentin originaire de la région de Buenos Aires, a d'abord dirigé le département des composites de Lamborghini avant de fonder la société de recherche de composites Pagani en 1988. Cette nouvelle entreprise travaille alors pour plusieurs projets de Lamborghini, dont la réédition de la Countach pour son 25e anniversaire, le concept du design de la P140 et de la Diablo.

Vers la fin des années 1980, Pagani commence à dessiner sa propre voiture connue à l'époque sous le nom de C8 Project. Pagani avait comme projet de la renommer Fangio F1 à sa sortie, pour honorer le quintuple champion du monde de Formule 1 Juan Manuel Fangio. En 1991, Pagani crée la société Modena Design pour répondre à la demande croissante de la maison-mère pour ses designs, moteurs et prototypes. En 1992, il commence la construction du prototype Fangio F1 et en 1993, la voiture est testée à la soufflerie de Dallara avec des résultats convaincants. En 1994, Mercedes-Benz accepte de fournir à l'entreprise ses moteurs V12. Finalement, la voiture est appelée Zonda C12, le nom de Fangio F1 ayant été abandonné par respect pour le pilote, qui meurt en 1995. La voiture fut présentée pour la première fois au Salon de Genève en 1999.

En 2005, Pagani annonce qu'il prévoit de tripler sa production dans les trois prochaines années et d'infiltrer le marché américain vers 2007. Le , Pagani bat un nouveau record de vitesse pour une voiture de série quand la Zonda F Clubsport fait le tour du Nürburgring en 7 minutes, 27 secondes et 82 centièmes.

Relations avec le groupe Daimler[modifier | modifier le code]

Pagani est une compagnie indépendante mais elle a de nombreuses relations professionnelles avec le groupe Daimler AG et surtout avec le préparateur officiel de Mercedes : AMG. Cela est en partie dû au fait que Fangio avait suggéré à Pagani de prendre contact avec Mercedes. La Zonda utilise une version modifiée et réalésée du V12 de la M120, qui passe de 6,0 L sur la M120 à 7,3 L sur les Pagani actuelles.

Automobiles Pagani[modifier | modifier le code]

Pagani Zonda[modifier | modifier le code]

Pagani Zonda C12 S
Pagani Huayra

Premier modèle produit par Pagani, la Zonda est propulsé par un V12 DOHC en position centrale arrière fabriqué par la division AMG de Mercedes-Benz. Le design de la voiture est inspiré des avions de chasse et des célèbres Silver Arrows, voitures du groupe C, et dispose de plusieurs éléments de design uniques comme la quadruple sortie d'échappement centrale.

Voici les différents types de Zonda :

Pagani Huayra[modifier | modifier le code]

La nouvelle Pagani Huayra est présentée lors du Salon international de l'automobile de Genève 2011[2]. Elle pèse 1350 kg et est motorisée par un V12 d'origine AMG doté de deux turbocompresseurs. Le moteur de 5 980 cm3 développe 730 chevaux et affiche 1 000 Nm de couple.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robert Cumberford, « A Visit With Horacio Pagani », Automobile,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Future Pagani caught testing in videos - AutoWeek Magazine », Autoweek.com (consulté le 24 janvier 2011)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]