Pacôme Thiellement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un réalisateur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un réalisateur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques. Pour plus d’informations, voyez le projet Cinéma.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thiellement.

Pacôme Thiellement, (né le , Paris) est un essayiste et réalisateur français[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d’un père français et d’une mère franco/égyptienne, Pacôme Thiellement écrit des essais sur des sujets aussi variés que la pop, la bande dessinée et l'humour, coréalise des films d'orientation et de conditionnement avec Thomas Bertay, collabore au rédactionnel des magazines Rock & Folk et Chronic'art et participe comme chroniqueur à l'émission Mauvais Genres sur France Culture.

À quatorze ans il créait, avec des auteurs plus âgés que lui, la revue de bande dessinée Réciproquement (primée au festival d'Angoulême), qui abritera tout au long de ses dix-sept numéros de nombreux futurs auteurs professionnels reconnus (tels que les fondateurs de L'Association). À cette occasion, il crée les éditions Vitrine et y publie quelques recueils.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Poppermost - considérations sur la mort de Paul McCartney (essai), MF, 2002, réédition 2013 augmentée d'une post-face de l'auteur et de textes inédits de Mark Alizart, Christophe Claro, Aurélien Lemant, Laure Limongi, Wilfried Paris, Pierre Pigot et Laurent de Sutter
  • Économie Eskimo - le rêve de Zappa (essai), MF, 2005
  • Mattt Konture (essai), L'Association, 2006
  • Schreber Président ! (dir.), Fage, 2006
  • L'Homme électrique - Nerval et la vie (essai), MF, 2008
  • Cabala - Led Zeppelin occulte (essai), préface de Philippe Manœuvre, Hoëbeke, 2009
  • La Main gauche de David Lynch - Twin Peaks et la fin de la télévision (essai), P.U.F., 2010 (réflexion sur les conséquences matérielles et spirituelles de la fin de la télévision, à travers la série Twin Peaks, vue comme l'incarnation de la crise télévisuelle)
  • Les Mêmes yeux que Lost (essai), Leo Scheer, 2011
  • Tous les Chevaliers Sauvages - un tombeau de l'humour et de la guerre (essai), Philippe Rey, 2012
  • Soap Apocryphe (roman), Inculte, 2012
  • Pop Yoga (recueil d'articles), Sonatine, 2013
  • Les Cinq Livres du King (feuilleton littéraire illustré), avec des illustrations de Jonathan Bougard, Le Feu Sacré Éditions, 2014
  • Cinéma Hermetica (recueil d'articles), Super 8 éditions, 2016
  • sous la direction de Laurent de Sutter, Vies et morts des super-héros, Presses Universitaires de France, coll. "Perspectives critiques" : "Chaos reigns", texte de Pacôme Thiellement consacré à South Park et aux super-héros.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • La Conspiration des Danseuses (avec Thomas Bertay et le collectif SPECTRE), Sycomore Films, 2002
  • Le Leurre à Mort (avec Thomas Bertay et le collectif SPECTRE), Sycomore Films, 2003
  • Deux ou trois poissons (avec Thomas Bertay et le collectif SPECTRE), Sycomore Films, 2004
  • Le Dispositif (avec Thomas Bertay, 52 épisodes), Sycomore Films, 1999-2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pacôme Thiellement : culte !, Le Monde
  2. « Pacôme Thiellement », sur www.pacomethiellement.com (consulté le 10 novembre 2015)