Pablo Soto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soto.
Pablo Soto
Pablo Soto, en 2015.
Pablo Soto, en .
Fonctions
Adjoint à la Maire de Madrid
En fonction depuis le
(1 an 1 mois et 7 jours)
Élection
Biographie
Nom de naissance Pablo Soto Bravo
Date de naissance
Lieu de naissance Madrid (Espagne)
Nationalité Espagnole
Parti politique Maintenant, Madrid (depuis 2015)
Profession Développeur

Pablo Soto

Pablo Soto, né en 1979 en Espagne, informaticien et développeur espagnol, est un élu et membre de l'exécutif de la ville de Madrid (Junta de Gobierno de la Ciudad de Madrid).[1] Il est autodidacte en informatique et a commencé à travailler à l'âge de seize ans[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pablo Soto à une réunion du 15m.cc en 2012.

Pablo Soto a développé le protocole MP2P, Manolito, et deux logiciels de partage de fichiers musicaux : Blubster et Piolet. En 2004, il semble avoir quitté la communauté P2P pour raison de santé ; Blubster et Piolet connaissant alors un lent déclin. En 2006, Pablo Soto publie Manolito[3], un troisième clone et une version améliorée de Blubster et Piolet. En 2008, Pablo Soto travaille sur Omemo[4],[5], un logiciel peer-to-peer open source de partage d'espace de stockage.

En juin 2008, Warner Music, Universal Music, Emi, Sony et l'association espagnole PROMUSICAE déposent plainte contre la société de Pablo Soto, MP2P Technologies, exigeant 13 millions d'euros de dommages et intérêts[6]. En 2009 la « procédure coûteuse qui a déjà valu à Pablo Soto de réduire sévèrement les dépenses de son entreprise, passée de neuf à quatre employés, lui y compris, en un an. »[2]

Mi-décembre 2011, Pablo Soto a été acquitté par la justice, des accusations de violation de droits d'auteur, le juge estimant que la technologie pair à pair est totalement neutre[7].

En 2015 il se présente aux primaires de Maintenant, Madrid[8] sur la liste Más Madrid, il fut par la suite élu conseiller municipal lors des élections municipales de 2015 à Madrid[9]. Nommé par Manuela Carmena, maire de Madrid, au sein de l'exécutif municipal, il a en charge la participation citoyenne, la transparence et le Gouvernement ouvert. Il promeut notamment le logiciel libre au sein de l'administration[10] et met en place les politiques d'ouverture des données publiques et de budget participatif[11].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]