Pablo Sandoval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Pablo Sandoval Baseball pictogram.svg
Pablo Sandoval on September 3, 2013.jpg
Giants de San Francisco - No  48
Troisième but
Frappeur ambidextre  Lanceur ambidextre
Premier match
14 août 2008
Statistiques de joueur (2008-2013)
Moyenne au bâton ,298
Circuits 90
Points produits 389
Équipes

Pablo E. Sandoval (né le 11 août 1986 à Puerto Cabello, Venezuela) est un joueur de troisième but évoluant depuis 2008 dans les Ligues majeures de baseball pour les Giants de San Francisco.

Avec les Giants, il fait partie des équipes championnes des Séries mondiales 2010 et 2012. Il est nommé joueur par excellence de la Série mondiale de 2012.

Carrière[modifier | modifier le code]

Pablo Sandoval en receveur.

Pablo Sandoval a été signé comme agent libre par les Giants de San Francisco en 2003.

Saison 2008[modifier | modifier le code]

Il a disputé son premier match dans les Ligues majeures le 14 août 2008. Il a frappé dans une moyenne au bâton de,345 avec 50 coups sûrs et 24 points produits à sa première saison avec l'équipe, au cours de laquelle il a joué 41 matchs.

Saison 2009[modifier | modifier le code]

En 2009, il connaît une excellente première moitié de saison, affichant une moyenne supérieure à ,300. Il est sélectionné au scrutin pour élire un dernier joueur sur l'équipe de la Ligue nationale au Match des étoiles de la Ligue majeure de baseball 2009, mais termine deuxième derrière Shane Victorino des Phillies de Philadelphie[1]. Avec une moyenne au bâton de,330 (la deuxième meilleure des majeures), il ne concède le championnat des frappeurs de la Ligue nationale qu'à Hanley Ramirez des Marlins. Sandoval frappe 25 circuits et produit 90 points en 2009.

Même si 2009 est considérée la première saison complète de Sandoval dans le baseball majeur, il n'est pas en lice pour le titre de recrue de l'année, qu'il aurait eu d'excellentes chances de remporter. En effet, les règlements de la MLB considèrent qu'un joueur n'est plus une recrue s'il a totalisé 130 présences officielles au bâton avec un club des majeures, un chiffre que Sandoval a dépassé par 15 apparitions à la plaque en 2008.

Saison 2010[modifier | modifier le code]

Durant l'entre saison 2009-2010, les Giants tentent de mettre Sandoval au régime pour lui faire perdre du poids. Il se présente au camp d'entraînement avec une quinzaine de livres (7 kg) de moins que l'année précédente, faisant osciller la balance à 262 livres (119 kg)[2]. Néanmoins, la forme physique du joueur ne satisfait pas l'équipe, et Sandoval connaît une année 2010 plus difficile sur le terrain, malgré les succès des Giants. De ,330 la saison précédente, sa moyenne au bâton chute à ,268 en 152 parties jouées. Il frappe 151 coups sûrs, dont 34 doubles (dix de moins qu'en 2009) et 13 coups de circuit. Il totalise 63 points produits.

Il connaît peu de succès en séries éliminatoires, avec à peine trois coups sûrs en 17 présences au bâton. Il produit deux points en Série de championnat de la Ligue nationale face aux Phillies. Laissé de côté à plusieurs reprises au profit de Juan Uribe et Edgar Renteria en matchs d'après-saison, il ne prend part qu'à un seul des cinq matchs de la Série mondiale 2010 que les Giants remportent sur les Rangers du Texas, et est blanchi en trois apparitions au bâton.

En novembre, une fois les séries éliminatoires terminées, le directeur-gérant des Giants, Brain Sabean, menace Sandoval de lui faire commencer la saison 2011 dans les ligues mineures avec les Grizzlies de Fresno s'il ne perd pas du poids durant l'hiver[3].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Sandoval se présente au camp d'entraînement des Giants en bien meilleure forme, ayant perdu près d'une vingtaine de kilos[4]. Il amorce bien la saison et mène son équipe pour la moyenne au bâton avant de faire un séjour sur la liste des joueurs blessés après un mois de saison régulière[5]. Ses succès en attaque se poursuivent à son retour au jeu et il décroche en juillet sa première sélection au match des étoiles. Dans cette partie face aux étoiles de la Ligue américaine le 13 juillet à Phoenix, il frappe un double pour faire marquer le cinquième et dernier point de la Ligue nationale, qui l'emporte 5 à 1. Sandoval frappe au moins un coup sûr dans 22 parties consécutives avant la pause du match d'étoiles[6]. C'est la plus longue série du genre par un joueur de la franchise depuis Willie McCovey en 1959[7].

Il complète la saison avec une moyenne au bâton de ,315 et une production offensive (23 circuits et 70 points produits) équivalente à celle de 2009 si l'on tient compte du fait qu'il ne joue en 2011 que 117 parties.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Le 18 janvier 2012, les Giants accordent à Sandoval une prolongtion de contrat de 17,5 millions de dollars pour 3 saisons[8].

Il frappe au moins un coup sûr à ses 20 premiers matchs de la saison 2012[9].

Le 24 octobre, Sandoval frappe 3 circuits dans le premier match de la Série mondiale 2012 contre les Tigers de Détroit, deux d'entre eux contre Justin Verlander et un autre contre Al Albuquerque. Sandoval devient le quatrième joueur de l'histoire à frapper trois circuits dans un même match de Série mondiale après Babe Ruth (1926 et 1928), Reggie Jackson (1977) et Albert Pujols (2011)[10]. Il termine le match avec 4 coups sûrs et 4 points produits dans une victoire de 8-3 de son équipe. Les Giants remportent le titre après quatre victoires consécutives et Sandoval est nommé joueur par excellence de la Série mondiale, une première pour un athlète vénézuélien.

Défensive[modifier | modifier le code]

Utilisé en défensive comme joueur de premier but, de troisième but et même comme receveur pour le lanceur Barry Zito[11], Sandoval se voit généralement accorder le poste de troisième coussin pour la saison 2009. C'est presque exclusivement au troisième qu'il évolue depuis.

Pablo Sandoval est ambidextre. Il frappe des deux côtés du marbre, mais peut aussi lancer des deux mains[12]. Les Ligues majeures le classent parmi les joueurs lançant de la droite, cependant, puisque c'est cette main qu'il utilise pour lancer la balle lorsqu'il joue en défensive.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Le physique rondelet de Pablo Sandoval a inspiré un surnom que lui donnent les partisans des Giants et les journalistes sportifs, Kung Fu Panda[13], sobriquet inspiré du populaire film d'animation du même nom paru en 2008. On réfère parfois aux exploits de Sandoval par Pandamonium[14],[15], jeu de mots avec « panda » et « pandémonium ».

Son frère aîné Michael Sandoval, né en 1981 et aussi joueur de premier et troisième but, a joué dans les ligues mineures de baseball de 1999 à 2004 dans l'organisation des Twins du Minnesota[16], puis en 2010 avec les Giants de San Jose[17],[18].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) Victorino, Inge win record-breaking All-Star Game Sprint Final Vote races, site des Ligues majeures de baseball, 9 juillet 2009.
  2. (en) Sandoval Not Giving Weight to Critics, Associated Press, 13 mars 2010.
  3. (en) SF Giants give Pablo Sandoval 'tough love' message, Henry Schulman, San Francisco Chronicle, 6 novembre 2010.
  4. (en) Pablo Sandoval's weight loss total: 38 pounds, San Jose Mercury News, 18 février 2011.
  5. (en) Panda out with broken hamate bone in hand, Chris Haft / MLB.com, 30 avril 2011.
  6. (en) Torres leads Giants, Lincecum to victory, Chris Haft / MLB.com, 16 juillet 2011.
  7. (en) Sandoval's hit streak snapped at 22 games, Chris Haft / MLB.com, 16 juillet 2011.
  8. (en) Giants Reach 3 Year $17.5M Deal With All-Star Pablo Sandoval, Fox News Latino, 18 janvier 2012.
  9. (en) Sandoval's season-opening streak ends at 20, Rick Eymer / MLB.com, 29 avril 2012.
  10. (en) Sandoval's homer trifecta gives Giants Game 1 win, Chris Haft / MLB.com, 25 octobre 2012.
  11. (en) Molina sits for another Zito start, Henry Schulman, San Francisco Chronicle, 9 mai 2009.
  12. (en) All the comforts of far-away home, Henry Schulman, San Francisco Chronicle, 8 mars 2009.
  13. (en) Can Pablo Sandoval improve on his Kung Fu numbers from 2010?, Alex Remington, Yahoo! Sports, 8 mars 2010.
  14. (en) Jim Seimas: Giants fans enjoy 'Pandamonium' outside Game 1 of the World Series, Santa Cruz Sentinel, 28 octobre 2010.
  15. (en) San Francisco euphoric over NL pennant, Cash Kruth / MLB.com, 24 octobre 2010.
  16. (en) Statistiques de Michael Sandoval en ligues mineures, baseball-reference.com.
  17. (en) Familiar Name Could Return To Anchor First Base Position, Joe Ritzo, site des Giants de San Jose, 16 mars 2010.
  18. (en) SJ Giants: Michael Sandoval, sanjose.com, 9 septembre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]