PZR Grom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article traite d'un missile anti-aérien polonais. Le missile Air-Sol serbe « Grom » est en-fait désigné « Kh-23 ».
PZR Grom
Image illustrative de l'article PZR Grom
Un missile PZR Grom et son lanceur.
Présentation
Fonction missile sol-air portable à très courte portée
Constructeur Drapeau de la Pologne MESKO
Skarżysko-Kamienna)
Déploiement Depuis 1995
Caractéristiques
Moteur Moteur fusée à combustible solide (poudre)
à deux étages
(propulseur + booster)
Masse au lancement système complet : 16,5 kg
missile seul : 10,5 kg
Diamètre 72 mm
Vitesse 650 m/s
Portée maxi : 5,5 km
Altitude de croisière maxi : 3 500 m
Charge 1,27 kg
Guidage infrarouge passif
Détonation impact
Plateforme de lancement fantassin

Le Grom (en français : « tonnerre ») est un système de missile sol-air portatif très courte portée, guidé par infrarouges, conçu et produit en Pologne.

De son vrai nom PZR Grom (en polonais : « Przeciwlotniczy Zestaw Rakietowy », système anti-aérien propulsé par roquette), il est conçu pour cibler les avions et hélicoptères volant à basse-altitude et ne doit pas être confondu avec les missiles « Grom-A » et « Grom-B », des versions du missile Air-Sol Kh-23 construites sous licence par la Serbie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des soldats polonais s'entraînent à viser avec des Grom's.

Au départ, les ateliers de la firme MESKO, à Skarżysko-Kamienna, produisaient en masse une version sous-license du missile soviétique Strela-2M, alors désigné en Pologne sous le nom de « Strzała-2M ». Quand ils devinrent obsolètes, vers la fin des années 1980, les chefs-concepteurs des ateliers se préparèrent à produire le nouveau missile soviétique à l'ordre du jour, le 9K38 Igla.

Malheureusement, le retrait de la Pologne du bloc soviétique en 1990 entraîna pour elle la perte de la licence de fabrication, ce qui laissa le pays sans aucun système moderne à portée de main.

En conséquence, dès la fin 1992, divers bureaux de conception et ateliers polonais se mirent à travailler à la conception d'un nouveau missile, dont le style serait fortement inspiré de celui de l'Igla. Parmi ces bureaux se trouvaient l'institut militaire de l'armement basé à Zielonka, le WAT (Université militaire des technologies) et le bureau de conception des moteurs-fusée de Skarżysko. Il est fort-probable qu'ils furent aidés par les services de l'Urząd Ochrony Państwa, l'agence des renseignements polonais de l'époque, pour obtenir les plans du système Igla original, car ces agents étaient tout-à-fait capables de les avoir achetés aux ateliers LOMO (à Leningrad), pendant la période de chaos qui régna juste après la dissolution du bloc soviétique[1].

En 1995, la première série (désignée Grom-1) entra en service. Le missile comportait alors une importante quantité de composants importés de Russie. Ils ne furent remplacés par des composants « 100% polonais » qu'à partir de la fin des années '90. Le 1er janvier 2013, Bumar Amunicja assembla son 2 000e système Grom[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le système est conçu pour être utilisé par un soldat en solo. Il est constitué d'un projectile, d'un tube de lancement, d'un mécanisme de mise-à-feu et d'une alimentation électrique posé au sol. Certaines options permettent d'adjoindre au système un système d'identification IFF (ami ou ennemi) et une vision thermique pour les manœuvres nocturnes.

Le projectile (le missile lui-même), d'un diamètre de 72 mm et propulsé par un moteur-fusée mono-étage à carburant solide, peut atteindre une vitesse de 650 m/s. La poignée du mécanisme de tir est réutilisable à volonté, ainsi que l'unité d'alimentation électrique du liquide réfrigérant alimentant l'auto-directeur en azote liquide. À l'inverse, le tube de lancement n'est pas réutilisable.

Le missile est conçu pour être tiré contre des hélicoptères ou des avions volant à basse-altitude. Cependant, il est aussi employé sur d'autres dispositifs de défense Sol-Air, tels les ZUR-23-2KG et les systèmes automoteurs ZSU-23-4MP Biała, et POPRAD.

Histoire opérationnelle[modifier | modifier le code]

Un véhicule POPRAD (AMZ Żubr-P), équipé d'un lanceur quadruple pour missiles Grom.

Le Grom est utilisé par les forces armées polonaises depuis 1995[3]. Il a aussi été exporté vers d'autres pays, parmi lesquels la Géorgie qui acheta 30 lanceurs et 100 missiles en 2007[3].

D'après les coupures de presse diffusées au-cours de la guerre d'Ossétie du Sud de 2008, des Grom polonais auraient ciblé des avions et des hélicoptères russes une vingtaine de fois. Douze missiles auraient été tirés, dont 9 atteignant leur cible[1].

Accrochages politiques[modifier | modifier le code]

Fin 2008, la presse russe déclare que des personnels de l'armée russe avaient trouvé des missiles Grom polonais en Tchétchénie. La presse polonaise réagit violemment en accusant la Russie de fabriquer des preuves pour relier la Pologne au conflit, affirmant que les missiles trouvés avaient en-fait été déplacés par les Russes depuis la Géorgie vers la Tchétchénie[4].

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la Pologne Pologne
  • Drapeau de la Géorgie Géorgie [5]
  • Drapeau de l'Indonésie Indonésie : achat de 155 missiles Grom, dans le cadre de la constitution du système de défense aérienne rapprochée Kobra[6],[7].
  • Drapeau du Pérou Pérou : en 2014. Le Pérou a sélectionné le Grom comme élément de son plan de modernisation de la défense[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (pl) jagor, PAP, « Polska broń w służbie gruzińskiej armii », Gazeta Wyborcza, no 2009-08-10,‎ (lire en ligne)
  2. (en) 2,000th Grom missile set - Armyrecognition.com, January 1, 2013
  3. a et b (pl) Michał Majewski, Paweł Reszka, « Polska broń w służbie gruzińskiej armii », Dziennik, no 2009-08-10,‎ (lire en ligne)
  4. (pl) Polskie rakiety Rosjanie wywiezli z Gruzji, a nastepnie
  5. (en) http://geo-army.ge
  6. (en) « KOBRA VSHORAD INDONESIA ARMY EXPANDING SUPPLIER BASE WITH POLAND ARMY » (consulté le 22 juin 2012)
  7. (id) http://defense-studies.blogspot.com/2012/06/pt-di-mendapatkan-kontrak-pembuatan.html
  8. (en) Peru upgrades air defense with $140M plan.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]