Parti socialiste ouvrier espagnol de la Communauté de Madrid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis PSM-PSOE)
Aller à : navigation, rechercher
Parti socialiste ouvrier espagnol de la Communauté de Madrid
(es) Partido Socialista Obrero Español de la Comunidad de Madrid
Image illustrative de l'article Parti socialiste ouvrier espagnol de la Communauté de Madrid
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général José Manuel Franco
Fondation 1879 (ASM)
1977 (FSM-PSOE)
2004 (PSM-PSOE)
2015 (PSOE-M)
Siège Calle del Buen Suceso, 27
Madrid (Espagne)
Président Manuel Robles
Secrétaire à l'Organisation Carmen Barahona
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie, progressisme, social-libéralisme, troisième voie
Couleurs Rouge et blanc
Site web psoemadrid.es
Présidents de groupe
Assemblée de Madrid Ángel Gabilondo
Conseil municipal de Madrid Antonio Miguel Carmona
Représentation
Députés régionaux
37 / 129
Élus municipaux
9 / 57
Députés
7 / 36
Sénateurs
2 / 11

Le Parti socialiste ouvrier espagnol de la Communauté de Madrid (en espagnol : Partido Socialista Obrero Español de la Comunidad de Madrid, PSOE-M) est la fédération du Parti socialiste ouvrier espagnol dans la Communauté de Madrid.

Histoire[modifier | modifier le code]

La FSM (1977-2004)[modifier | modifier le code]

En , le congrès régional du Groupement socialiste madrilène (ASM) décide sa transformation en Fédération socialiste madrilène (FSM). En mai de la même année, la FSM absorbe la Convergence socialiste de Madrid, faisant rentrer dans ses rangs des futures personnalités socialistes telles que José Barrionuevo, Enrique Barón, Joaquín Leguina ou encore Juan Barranco.

Après les législatives de 1977, la FSM entame des discussions avec le PSOE - Secteur historique (dissidence du PSOE) et le Parti socialiste populaire, réussissant à fusionner avec ce dernier en 1978 et récupérant, par exemple, Enrique Tierno.

Lors des premières élections régionales consécutives à l'approbation du statut d'autonomie de la Communauté de Madrid, Joaquín Leguina, secrétaire général de la FSM, est élu président du gouvernement régional. Il conservera son poste jusqu'en 1995, perdant le scrutin face au candidat conservateur Alberto Ruiz-Gallardón.

En 1989, la FSM perd le contrôle de la mairie de Madrid après l'adoption d'une motion de censure présentée par le PP et le CDS, tous deux de centre droit.

Le PSM (2004-2015)[modifier | modifier le code]

Lors de son Xe Congrès (en 2004), la FSM change de nom et devient le Parti socialiste de Madrid-PSOE et reconduit son secrétaire général, Rafael Simancas, pour un mandat de quatre ans.

À la suite de la double défaite du PSM aux locales de (la droite conserve la mairie de la capitale et la présidence de la Région, renforçant sa représentation), Simancas démissionne et une commission exécutive provisoire (Gestora) est mise en place sous la direction de Cristina Narbona, députée de Madrid et ministre de l'Environnement.

La commission reste en place durant les mois de juin et juillet. Le 27 juillet, Tomás Gómez, maire de Parla, est élu secrétaire général du PSM. Gómez est destitué en février 2015 par la direction fédérale, au profit d'une direction provisoire emmenée par Simancas. Un congrès extraordinaire est convoqué à la fin du mois de juillet, l'élection du secrétaire général se faisant au suffrage universel des militants, qui opposera Sara Hernández à Juan Segovia.

PSOE-M (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Hernández l'emporte avec 57,7 % des voix, la participation étant de 43 % des militants inscrits. Le 31 juillet, le maire de Fuenlabrada Manuel Robles est désigné président de la commission exécutive régionale, tandis que les maires de Móstoles, David Lucas, et d'Alcalá de Henares, Javier Rodríguez Palacios, sont nommés vice-secrétaires généraux. À l'occasion de ce congrès extraordinaire, la fédération se renomme en Parti socialiste ouvrier espagnol de la Communauté de Madrid[1].

Élections à l'Assemblée de Madrid[modifier | modifier le code]

Année Tête de liste  % Mandats Rang Gouvernement
1983 Joaquín Leguina 50,78
51 / 94
1er Leguina I
1987 Joaquín Leguina 39,13
40 / 96
1er Leguina II
1991 Joaquín Leguina 37,07
41 / 101
2e Leguina III
1995 Joaquín Leguina 30,12
32 / 103
2e Opposition
1999 Cristina Almeida 37,21
39 / 102
2e Opposition
mai 2003 Rafael Simancas 40,80
47 / 111
2e Opposition
octobre 2003 Rafael Simancas 39,69
45 / 111
2e Opposition
2007 Rafael Simancas 34,16
42 / 120
2e Opposition
2011 Tomás Gómez 26,91
36 / 129
2e Opposition
2015 Ángel Gabilondo 25,43
37 / 129
2e Opposition

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]