PNC Financial Services

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
PNC Financial Services
Description de l'image PNClogo.svg.
Création 1982
Dates clés 2008, acquisition de National City Bank
Fondateurs Jim Rohr, PDG
Forme juridique Public
Action NYSE : PNC
Slogan Leading the way
Siège social Drapeau des États-Unis Pittsburgh (États-Unis)
Activité Finance
Produits Services financiers
Effectif 51 891 (2011)
Site web http://www.pnc.com
Chiffre d’affaires 9,956 milliards de $US (2008)

PNC Financial Services ou plus simplement PNC est une entreprise bancaire des États-Unis. PNC opère essentiellement dans la région des Grands Lacs et sur la Côte Est. Son siège social est situé à Pittsburgh. PNC exploite 6 000 distributeurs automatiques de billets et détient 2 600 agences. Elle détient environ 286 milliards d'actifs en 2009[1].

PNC détient 35 % de la société de gestion d'investissement BlackRock.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ses origines remontent à la Pittsburgh Trust and Savings Company fondéee à Pittsburgh en 1852. En 1959, après une série de fusions, la Pittsburgh Trust and Savings Company évolue en Pittsburgh National Corporation.

Dans le milieu du XIXe siècle est fondé à Philadelphie la Provident National Corporation.

En 1982, Pittsburgh National Corporation et Provident National Corporation fusionnent dans une nouvelle entité nommée PNC Financial Corporation.

Acquisition récentes[modifier | modifier le code]

Carte du réseau d'agence de PNC en avril 2015.

En octobre 2008, PNC annonce l'acquisition pour 5,2 milliards de dollars de la banque National City située à Cleveland, dans Ohio[2],[3]. Cette acquisition permet à PNC de doubler de taille en devenant la cinquième banque des États-Unis en dépôt. À la suite de cette acquisition, le Département du Trésor des États-Unis a pris 15 % de participation dans PNC dans le cadre du plan de sauvetage TARP. PNC étant dans l'obligation de racheter cette participation du Trésor des États-Unis dans les dix ans. L'opération a été approuvée par les actionnaires des deux banques en décembre 2008. Cette acquisition permet à PNC d'être la plus grande banque de Pennsylvanie, du Kentucky et de l'Ohio et d'être la deuxième plus grande banque dans le Maryland et dans l'Indiana. Elle a ainsi élargi sa présence dans le Midwest. Cette acquisition a aussi posé des problèmes de concurrence et a obligé PNC à vendre à First Niagara Bank une cinquantaine d'agences située à Pittsburgh et à Erie[4].

En juin 2011, PNC acquiert pour 3,45 milliards de dollars les activités de banques de détails aux États-Unis et pour 165 millions de dollars les activités de cartes de crédits aux États-Unis de Banque royale du Canada. Ces activités représentent alors 426 agences, desservant 900 000 clients, notamment en Caroline du Nord, Alabama, Géorgie, Floride[5],[6],[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.ffiec.gov/nicpubweb/nicweb/Top50Form.aspx
  2. PNC Gets National City in Latest Bank Acquisition, Eric Dash, The New York Times, 24 octobre 2008
  3. PNC Buys National City in Bank Shakeout, Dan Fitzpatric, David Enrich et Damian Paletta, The Wall Street Journal, 25 octobre 2008
  4. First Niagara buying 57 branches from PNC, Stephen Bernard, The Seattle Times, 7 avril 2009
  5. PNC to Buy R.B.C. Unit for $3.5 Billion, The New York Times, 20 juin 2011
  6. PNC Seals Deal With RBC, Anupreeta Das et Dan Fitzpatrick, The Wall Street Journal, 20 juin 2011
  7. PNC to buy RBC U.S. bank, card units for $3.6 billion, Joe Rauch et John Mccrank, Reuters, 20 juin 2015