PLM réseau d'Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), a exploité un réseau de chemin de fer en Algérie entre 1863 et 1939. Le réseau portait le nom de PLMA.

Ce réseau se composait de lignes concédées et plus tard, de lignes affermées à la compagnie, du fait du rachat par l'État de différentes compagnies en difficultés.

À l'origine le PLM se substitue à la Compagnie des chemins de fer algériens qui a obtenu la concession de plusieurs lignes et réalisé seulement la construction de certains tronçons (loi du 11 juin 1863)[1]. le PLM va construire toutes ces lignes.

En 1921, les concessions algériennes du PLM sont rachetées par l'État. Les lignes de l'ancien réseau lui sont affermées, exceptée la ligne Philippeville - Constantine, elle-même affermée à la Compagnie des Chemins de fer algériens de l'État du fait de son isolement géographique.

Les lignes concédées[modifier | modifier le code]

  • Alger - Blida - Oran (420 km): ouverture 1868-1870
Alger - Blida: ouverture le 8 septembre 1862,
Blida - Saint-Denis-du-Sig: ouverture de 1869 à 1871
Saint-Denis-du-Sig - Oran: ouverture le 1er novembre 1868
  • Philippeville - Constantine (87 km): ouverture le 1er septembre 1870 (ligne isolée)

Les lignes affermées[modifier | modifier le code]

En 1921, le 1er juillet, le PLM se voit affermer les lignes suivantes:

El Affroun - Marengo - Cherchell (49 km),
Orléansville - Ténès (57 km),

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]