Polyhexaméthylène biguanide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis PHMB)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

polyhexaméthylène biguanide
Image illustrative de l’article Polyhexaméthylène biguanide
Identification
DCI polihexanide
Synonymes

PHMB, polihexanide, polyhexanide

No CAS 28757-47-3
32289-58-0 (HCl)
No ECHA 100.115.789
Code ATC D08AC05
PubChem 20977
SMILES
Propriétés chimiques
Formule brute (C8H17N5)n
Masse molaire 500 à 6000

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le Polyhexaméthylène biguanide, (ou PHMB) est un produit chimique créé à la fin des années 1950 et utilisé depuis les années 1970 dans la formulation de certains biocides ; par exemple pour tuer les microbes (bactéries, virus) et champignons dans l'eau (sous forme de sel de Polyhexaméthylène Biguanide qui est un des pesticides pouvant être utilisés comme désinfectants des piscines).

Usages[modifier | modifier le code]

On le trouve aussi dans certains médicaments (sous forme de chlorhydrate de polyhexaméthylène biguanide par exemple). Des sels de Biguanide de Polyhexaméthylène servent contre des affections herpétiques, contre l'acné, pour la désinfection de plaies chirurgicales et/ou dans des traitements vétérinaires, notamment contre les mammites de ruminants en élevages.

Il est aussi utilisé pour le nettoyage et/ou désinfection d'objets, surfaces ou locaux, y compris en hôpital[1].

Son inventeur l'a conçu pour être utilisé en un ou plusieurs sels de Biguanide et un ou plusieurs alcools aromatiques ex : phénoxyalkylalcools WIPI.

Avantages[modifier | modifier le code]

C'est un produit stable (mais donc rémanent), et qui reste efficace en présence d'UV et à différents pH. Il est non-oxydant, cationique en solution dans l'eau, et peut être une alternative à d'autres traitements biocides cationiques à base d’ammonium quaternaire ou de chlore.

Son pouvoir floculant améliore l'efficacité des filtres à sable. Du peroxyde d'hydrogène ou de l'oxygène actif sont parfois utilisés en complément.

Limites[modifier | modifier le code]

Il est incompatible avec la présence de chlore et de brome, ainsi qu'avec le cuivre, bronze ou produits à base de cuivre.

Le WIPO le considère comme à « spectre d'activité relativement étroit » et devant être utilisé à des concentrations assez élevées pour être actif contre les infections microbiennes, avec alors le « risque d'entraîner des réactions allergiques ».

Il est à noter que l'emploi du PHMB n'est plus autorisé par la DDASS en France pour ce qui est des piscines publiques[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste positive de désinfectants Consultée le 22 avril 2008
  2. « TRAITEMENT DES EAUX DE PISCINE », assemblee-nationale.fr, (consulté le 9 décembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]