PGC 1000714

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PGC 1000714
Image illustrative de l’article PGC 1000714
Vue de la galaxie
Découverte
Découvreur(s) Burçin Mutlu-Pakdil
Date 2017
Désignations 6dFGS (en) gJ112316.4-084007, 2MASX J11231643-0840067, PGC 1000714
Observation
(Époque J2000)
Ascension droite 11h 23m 16,435s
Déclinaison −08° 40′ 06,72″
Vitesse radiale 7 717 km/s
Distance 360 Mal (110 Mpc)
Magnitude app. 15.39 (noyau)
17.72 (anneau extérieur)
Dimensions app. ~ 1',3 x 1',2
Constellation Coupe
Redshift 0.025741

Localisation dans la constellation : Coupe

(Voir situation dans la constellation : Coupe)
Crater IAU.svg
Caractéristiques
Type Galaxie particulière

PGC 1000714[1] est une galaxie à anneau située dans la constellation de la Coupe. PGC 100714 fait partie d'un groupe très rare de galaxies appelées de type Hoag[1], nommées ainsi d'après l'objet de Hoag, la « première » d'entre elles à avoir été découverte. On estime que seulement 0,1 % (environ) de toutes les galaxies sont de ce type[2],[3].

PGC 1000714 tire sa particularité du fait qu'il s'agit d'une galaxie de type Hoag avec deux anneaux presque ronds, mais avec des caractéristiques différentes[1]. Elle est parfois surnommée galaxie de Burçin[4], du nom de la chef de l'étude photométrique qui a mené à sa découverte : Burçin Mutlu-Pakdil[1].

Structure[modifier | modifier le code]

La structure et la photométrie de PGC 1000714 ont fait l'objet d'études affrondies en 2017. Son bulbe galactique semble s'apparenter à celui d'une galaxie elliptique (ce qui peut entraîner des confusions): il est parfaitement rond, sans être applati au sein d'un disque. Enfin PGC 1000714 se différencie de la plupart des galaxies à anneau, en ce que son noyau central ne présente aucun signe de structure en barre reliant l'anneau externe au centre de la galaxie. C'est ce qui la rapproche de l'objet de Hoag et d'un certain nombre d'autres galaxies découvertes ayant un centre parfaitement rond[1].

La galaxie externe est relativement brillante et contient de nombreuses étoiles lumineuses, indicant une formation récente. Il a également été constaté qu’il y avait à l’intérieur de l’anneau extérieur un anneau intérieur rouge pâle et diffus, plus proche du noyau. L'anneau exterieur semble être assez jeune (environ 130 millions d'années), tandis que l'anneau intérieur est beaucoup plus âgé (5,5 milliards d'années). Cette différence rend la galaxie encore plus particulière, peut-être même unique en son genre de ce point de vue-là[1],[5].

La plupart des détails concernant les galaxies de type Hoag restent mystérieux, à commencer par leur formation[1]. Il a été suggéré que le noyau quasi-parfait de l'objet de Hoag soit le produit d'une « instabilité de barre » extrême désintégrant la structure de la barre centrale en un noyau plus rond[6]. Cela peut aussi être dû à une autre galaxie (collision et/ou capture). Dans le cas de PGC 1000714, étant donné que ses deux anneaux ont des âges très différents, ont privilégiera la deuxième hypothèse pour expliquer sa morphologie particulière. Toutefois davantage de données sont nécessaires avant de pouvoir tirer n'importe quelle conclusion[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) Patrick Treuthardt, Marc S. Seigar, Mithila Mangedarage et Burçin Mutlu Pakdil, « A photometric study of the peculiar and potentially double ringed, non-barred galaxy: PGC 1000714 », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 466, no 1,‎ , p. 355–368 (ISSN 0035-8711, DOI 10.1093/mnras/stw3107, lire en ligne, consulté le 20 décembre 2018)
  2. (en) Francois Schweizer, W. Kent Ford, Robert Jedrzejewski et Riccardo Giovanelli, « The structure and evolution of Hoag's object », The Astrophysical Journal, vol. 320,‎ , p. 454–463 (ISSN 0004-637X, DOI 10.1086/165562, lire en ligne, consulté le 20 décembre 2018)
  3. (en) « The One-armed Outer Ringed Galaxy NGC 4378 », NASA/IPAC Extragalactic Database (consulté le 20 décembre 2018)
  4. (en) Rachid Barbouch, « Une femme voilée dont le nom est donné à une galaxie », sur mediapart.fr, (consulté le 20 décembre 2018)
  5. (en) Ashley Strickland, « Ultra-rare galaxy could be 'one of a kind' », sur CNN.com, (consulté le 20 décembre 2018)
  6. (en) Noah Brosch, « The nature of Hoag's object – The perfect ringed galaxy », Astronomy and Astrophysics, vol. 153, no 1,‎ , p. 199-206 (Bibcode 1985A&A...153..199B)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]