P2 (Panasonic)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

P2 est une technologie développée par Panasonic pour l'enregistrement avec des caméras vidéo.

Historique de la technologie P2[modifier | modifier le code]

En 2004, Panasonic a présenté le concept d’une chaîne de télévision sans cassette ou le support de stockage des images et du son était totalement dématérialisé. Ce concept, baptisé P2 est utilisé dans plus de 600 chaînes de télévisions dans le monde, dont plus de 120 en Europe.

Au cœur de la technologie P2 se trouve la carte mémoire P2. Elle est basée sur la technologie des cartes SD, dans une déclinaison professionnelle adaptée au marché de la vidéo broadcast et professionnelle. La technologie P2, s’appuyant sur la technologie de stockage sur carte mémoire.

Le terme P2 se rapporte uniquement à la dénomination de cette technologie d’enregistrement de signaux audio et vidéo sur une carte mémoire professionnelle. Par abus de langage, il est courant d’entendre des utilisateurs appeler P2 leur caméra avec carte mémoire, notamment la première génération de caméras de poing P2 (référence : AG-HVX200). Cependant, il existe aujourd’hui toute une gamme de caméras utilisant la technologie P2, et l’appellation P2 pour désigner la caméra AG-HVX200 a tendance à disparaître.

Les premières « briques » de l’environnement P2 ont été des caméras développées pour l’enregistrement sur cartes mémoire. Les avantages apportés par cette technologie sont nombreux. Tout d’abord, la suppression de pièces mécaniques mobiles dans la caméra la rend beaucoup moins sensible aux vibrations, chocs, variations de température et plus généralement à toutes perturbations émanant de l’environnement de tournage. Les caméras P2 sont donc particulièrement adaptées à toutes les applications terrains, même les plus extrêmes. Cette simplification des parties purement mécaniques rend également les caméras P2 plus robustes : elles ne sont virtuellement plus sensibles à des problèmes de réglage, d’usure de têtes, de casse en général. Autres avantages inhérents à une mécanique plus légère : le poids de la caméra et sa consommation électrique en sont réduits : deux points très positifs et très appréciés des utilisateurs, notamment pour des caméras d’épaule. Le tournage en est facilité par rapport à une caméra traditionnelle grâce à une fatigue moins prononcée, une plus grande mobilité et une autonomie accrue.

Dans un environnement où les supports traditionnels tendent rapidement à disparaître au profit de flux de production entièrement informatisés, le P2 prend tout son sens dans les milieux de production audiovisuelle actuels. Le P2 a été conçu pour travailler dès la prise de vue dans un environnement informatique afin de pouvoir intégrer directement les images tournées dans la chaîne informatique, qui couvre aujourd’hui l’ensemble des postes, de l’acquisition des images à la post-production en passant par la diffusion et l’archivage.

Principales fonctionnalités apportées par la technologie P2[modifier | modifier le code]

Les fonctionnalités liées à l’enregistrement des données en lui-même bénéficient également de la technologie P2 :

  • L’enregistrement instantané : un autre avantage des cartes mémoires. Le temps de réponse à l’enregistrement est beaucoup plus court qu’avec des enregistreurs à bande ou à disque optique. L’enregistrement est possible quelques secondes seulement après la mise sous tension.
  • Le Pre-Rec (pré-enregistrement): il est possible d’enregistrer plusieurs secondes avant l’enclenchement physique du bouton d’enregistrement grâce à la mémoire tampon de la caméra, qui enregistre en boucle les images et dont le contenu est transféré sur la carte mémoire au moment du déclenchement de l’enregistrement.
  • Protection des données : Les cartes P2 n’enregistrent que dans des emplacements vides, il n’y a aucun risque d’écraser accidentellement les données. La carte P2 peut également être verrouillée en fin de tournage afin d’y interdire toute modification et toute action hormis la lecture et la copie des fichiers.
  • Échange de cartes à chaud : une carte P2 pleine peut être remplacée par une carte vide tout en continuant l’enregistrement sur une autre carte (il est possible d’insérer plusieurs cartes simultanément dans une caméra P2). Le remplacement successif des cartes apporte une capacité d’enregistrement virtuellement illimitée.
  • Enregistrement en boucle : il est possible d’enregistrer en boucle sur une ou plusieurs cartes, les données étant à ce moment écrasées au fur et à mesure des cycles d’écriture.
  • Enregistrement à vitesse variable (mode Varicam) : En mode 720p, le mode de capture d’image peut être sélectionné parmi 11 vitesses choisies entre 12 et 60 i/s. Ceci permet de créer des effets de ralenti et d’accéléré directement à la captation. Le fichier est reconnu en 25p (lorsque la caméra est en mode 50 Hz) même si la fréquence d’image utilisée lors de la captation était de 50 i/s par exemple, ce qui permet de relire directement le clip avec la variation de vitesse désirée.
  • Accès direct et instantané aux média : possibilité d’exploiter directement les fichiers sans transfert préalable, relecture des clips plus aisée.
  • Transfert simple et rapide des données, sur tout ordinateur de type Mac ou Windows avec des interfaces peu onéreuses et standard telles que l’USB 2.0, le Firewire IEEE1394 ou le eSATA.

La carte mémoire P2[modifier | modifier le code]

Au cœur des systèmes P2 se trouve la carte mémoire P2. Basée sur la technologie des cartes SD, elle utilise un boîtier compact et extrêmement robuste ainsi qu’une électronique spécifique permettant de tirer un débit maximal des 4 cartes SD embarquées. La technologie P2, aujourd’hui présentée sous la forme d’une carte mémoire, peut être transférée dans n’importe quel type de boîtier ou de périphérique, garantissant sa pérennité et son adaptation à de nouveaux types d’environnement de production. La carte P2 peut être considérée comme un stockage informatique et utilise un formatage de type FAT32, qui permet de l’utiliser avec plusieurs types de système d’exploitation.

Les cartes P2 sont extrêmement fiables, y compris dans les environnements les plus difficiles. Elles résistent à des chocs de 1500G et à des vibrations de 15G, fonctionnent à des températures comprises entre -20° et +60° et peuvent être stockées à des températures entre –40° à +80°. Le connecteur des cartes a quant à lui été conçu pour plus de 30 000 insertions/extractions.

Caractéristiques des cartes P2[modifier | modifier le code]

  • Carte à mémoire solide (solid state memory) développée pour des environnements professionnels
  • Concept basé sur les cartes SD, standard mondial du stockage sur carte mémoire
  • Consommation de 1,5 W
  • Capacité d’une carte : de 16 Go à 64 Go
  • Débit informatique : jusqu’à 1.2 Go /s par carte
  • Temps d’accès : moins de 1 ms
  • Environnement d’utilisation : -20° à +60° (en utilisation), -40° à +80° (en stockage)
  • Une carte P2 peut être utilisée dans tout type de caméscope P2 de la gamme Panasonic

Technologie P2, codecs et formats d’enregistrement[modifier | modifier le code]

Lorsque l’on parle de la technologie P2, il faut distinguer 4 éléments : la technologie d’enregistrement sur carte mémoire (le « P2 »), les formats d’enregistrement (par exemple : 1080i / 50, 720p25 etc.), les codecs d’enregistrement (par exemple : DVCPRO50, DV etc.) et l’encapsulage du fichier informatique (le fichier avec une extension MXF par exemple). Ainsi, une caméra P2 utilise un codec (un système de codage de l’information) et un format vidéo (résolution et fréquence d’image), pour créer un fichier informatique MXF (contenant toutes les informations audio/vidéo codées) qui sera quant à lui stocké sur une carte mémoire (de type P2) dans le but d’être exploité par un ordinateur ou un périphérique P2.

Les fichiers vidéo enregistrés sur la carte P2 peuvent être stockés indifféremment en DV, DVCPRO, DVCPRO50 et DVCPROHD ou encore AVC-INTRA. Plusieurs formats et codecs peuvent cohabiter sur la même carte, sans aucune limitation. Les équipements P2 enregistrent les médias en fichiers MXF (Media Exchange File) de type OP ATOM sur les cartes P2. Ceux-ci sont accessibles instantanément à partir de n’importe quel ordinateur fixe ou portable. Panasonic a choisi le MXF, qui est un standard reconnu du marché Broadcast, dans une volonté d’ouverture et d’intégration avec les autres éléments de la chaîne comme les systèmes de post-production et de diffusion.

Détails des codecs utilisés par le P2 :

  • DV : débit 25 Mb/s, échantillonnage 4:2:0, quantification sur 8bit, résolution 720x576, compression intra-image type DV
  • DVCPRO (ou DVCPRO25) : débit 25 Mb/s, échantillonnage 4:1:1, quantification sur 8bit, résolution 720x576, compression intra-image type DV
  • DVCPRO50 : débit 50 Mb/s, échantillonnage 4:2:2, quantification sur 8bit, résolution 720x576, compression intra-image type DV
  • DVCPROHD (ou DVCPRO100) : débit 100 Mb/s, échantillonnage 4:2:2, quantification sur 8bit, résolution 1280x1080 ou 960x720, compression intra-image type DV
  • AVC-INTRA50 : débit 50 Mb/s, échantillonnage 4:2:0, quantification sur 10bit, résolution 1440x1080 ou 1280x720, compression intra-image type H264
  • AVC-INTRA100 : débit 100 Mb/s, échantillonnage 4:2:2, quantification sur 10bit, résolution 1920x1080 ou 1280x720, compression intra-image type H264

Flux de production[modifier | modifier le code]

Grâce au P2, l’information circule plus rapidement, tout en supprimant les contraintes liées au support (temps de numérisation, dégradation, volume de stockage etc.).

Avec la technologie P2, l’utilisateur est directement plongé dans un environnement informatique dès la prise de vue, ce qui lui permet d’être relié au mieux au reste de la chaîne et d’intégrer sans effort ses images dans des environnements de post-production et de diffusion.

Les différents niveaux de la technologie P2, c’est-à-dire la carte mémoire physique, l’encapsulage des fichiers, les formats vidéo ainsi que les codecs de compression, sont reconnus et compatibles avec de nombreux outils de production, de post-production et de diffusion du marché.

On peut par exemple citer en post-production : la gamme AVID, Apple Final Cut Pro, Grass Valley Canopus EDIUS, Adobre Premiere, la gamme Quantel…

Et en diffusion : les serveurs Omneon, EVS, DVS…