Pūʻili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le pūʻili (parfois puili, pu'ili, pu-ili ou puíli) est un instrument polynésien en bambou utilisé dans les hulas traditionnels[1]. Le son du pūʻili peut s'apparenter au binzasara japonais[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le pūʻili vient de l'hawaïen « pū » qui signifie « son » et « 'ili » qui signifie « aboyer » ou « peau »[3].

Usage[modifier | modifier le code]

L'instrument est utilisé lors du hula pūʻili, dans lequel chaque danseur possède deux pūʻili. En général, les danseurs forment deux rangées et effectuent des pas de danse tout en faisant des percussion avec leur pūʻili. Les pas de danse consistent soit à taper les pūʻili contre soi, soit l'un contre l'autre, soit contre ceux d'un danseur proche[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emerson 2017, p. XIV.
  2. Blades 1992, p. 396.
  3. (en) « pūʻili », sur ulukau (consulté le 26 juillet 2017).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James Blades, Percussion Instruments and Their History, The Bold Strummer, Ltd., , 521 p. (ISBN 0933224613, lire en ligne).
  • (en) Nathaniel B. Emerson, Unwritten Literature of Hawaii : The Sacred Songs Of The Hula, David De Angelis, , 473 p. (ISBN 8826446008, lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Écouter le pūʻili ainsi que d'autres percussions hawaïennes.