Pōmare II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pōmare II
Image illustrative de l'article Pōmare II
Titre
2e roi de Tahiti
Couronnement
Prédécesseur Pōmare Ier
Successeur Pōmare III
Biographie
Dynastie Pōmare
Nom de naissance Variatoa Pomare
Date de naissance
Lieu de naissance Tahiti
Date de décès
Lieu de décès Motu Uta (Moorea)
Sépulture Cimetière Royal,
Papa’oa, Arue
Père Pōmare Ier
Mère Ariʻi Teraimano, dite Itia
Conjoint Tetuanui Taro
Teriʻitoʻoterai Pomare
Enfant(s) Princesse Aimata Pomare
Prince Teinaiti Pomare
Prince Teriʻitaria Pomare
Héritier Prince Teriʻitaria Pomare
Rois de Tahiti

Pōmare II (1782 - 1821), ou Tunuieaiteatua, est un souverain de Tahiti, de la dynastie des Pomare, héritier de Pōmare Ier. Il régna sous la régence de son père à partir de 1791, puis seul après la mort de son père en 1802.

Naissance[modifier | modifier le code]

En 1788, Bligh estime qu'il à 6 ans et Vancouver, en 1792 lui donne entre 9 et 10 ans[1].

Portrait par William Ellis[modifier | modifier le code]

« Grand, fortement charpenté sans être corpulent, il était d’une stature imposante, mesurant plus de six pieds. [...] Son teint n’était pas sombre, mais plutôt hâlé ; ses traits paraissaient lourds, encore que ses yeux brillaient d’intelligence. [...] »[2].

Christianisme[modifier | modifier le code]

Dès 1812, Pomare II avait déclaré son attachement au christianisme.

Ce fut dans la Chapelle Royale des missions de Papaoa, à Tahiti, le 16 juin 1819, lors du premier baptême public que le sacrement lui est administré. Cette cérémonie se déroule devant quatre à cinq mille personnes.

Pomare II est baptisé devant la chaire centrale. Ce sont les missionnaires Bicknell et Henry qui procèdent aux ablutions.

C'est par la suite, de nombreuses personnes sont baptisées a Tahiti et Moorea. En 1819, les missionnaires célèbrent le vingt-deuxième anniversaire de leur arrivée à Tahiti. Ils contribuèrent largement à centraliser son pouvoir.

Succession[modifier | modifier le code]

C’est en 1809 que Teremoemoe devenait la femme de Pomare II. Le Roi était à Moorea attendant Teriitaria, fille aînée de Tamatoa III pour la prendre pour femme. Les hasards de la navigation firent d’abord arriver Teremoemoe, sœur cadette de Teriitaria, qui faisait également partie du voyage. Pomare II s’éprit d’elle et la choisit pour femme, sans pour autant abandonner l’aînée qu’il prenait comme concubine, cette dernière ayant débarqué un peu plus tard[3].

Teriitaria fût dénommée Pomare-Vahine, alors que Teremoemoe donna naissance à Pōmare III et Pōmare IV

Il mourut à Moorea le 7 décembre 1821 des suites de son alcoolisme. Son fils Pōmare III lui succéda[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. collectif, Dictionnaire Illustré de la Polynésie, Tahiti,‎
  2. William Ellis, À la recherche de la Polynésie d’autrefois (Polynesian Researches), Paris, Société des Océanistes,‎
  3. Raoul Tessier, Chefs et Notables au temps du Protectorat, 1842-1880,‎
  4. Royal Ark