Pôle de compétitivité MATIKEM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pôle de compétitivité MATIKEM

Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Pôle de compétitivité (France)
Zone d’influence Drapeau de la France France, Hauts-de-France
Fondation
Fondation 2005
Origine France
Identité
Siège Villeneuve-d'Ascq - Parc de la Haute Borne (Métropole européenne de Lille)
Site web www.matikem.com

Le pôle Matikem est un pôle de compétitivité français en chimie verte, écomatériaux et plastiques végétaux. Il est établi depuis 2005 dans le parc technologique de la Haute Borne de la Métropole européenne de Lille (Hauts-de-France).

Contexte des matériaux pour le développement durable[modifier | modifier le code]

L'écoconception requiert la maitrise de multiples champs technologiques[1] :

  • les écomatériaux, dont la formulation conduit à un faible impact environnemental ;
  • les matériaux biosourcés, issus de ressources renouvelables ;
  • les matériaux multi-fonctionnels, pour des usages nouveaux de produits innovants ;
  • les procédés associés.

Domaine de recherches[modifier | modifier le code]

Le pôle est né en 2005 sous la dénomination MAUD (Matériaux et Applications pour une Utilisation Durable)et est renommé Matikem en 2015.

L’activité du pôle « porte sur les matériaux, la chimie, la chimie verte et le développement durable, en lien avec les marchés économiques[2] », notamment celui dérivé des plastiques végétaux. Les plastiques végétaux sont des matériaux composés uniquement de produits naturels tels que l'amidon.

Les valorisations des recherches concernent de multiples secteurs économiques :

  • matériaux à usage domestique, arts de la table ;
  • imprimerie et arts graphiques ;
  • packaging et emballages ;
  • plasturgie et matériaux bio-sourcés.

Membres et infrastructures de recherches[modifier | modifier le code]

Avec plus de 100 millions d'euros d'investissements publics et privés[3], le pôle comprend :

Le pôle Matikem est aussi l'un des actionnaires de l'Institut français des matériaux agro-sourcés (IFMAS) de la COMUE Lille Nord de France, qui est « l’institut de recherche, valorisation et formation dans la chimie du végétal » et qui a été labellisé « institut d'excellence sur les énergies décarbonées (IEED) » en mars 2012[5]. Son but est de créer une nouvelle filière allant des plantes aux plastiques végétaux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « La stratégie économique de Lille Métropole », sur www.lillemetropole.fr (consulté le 6 juillet 2013)
  2. « Présentation du pôle Maud », sur www.polemaud.com (consulté le 6 juillet 2013)
  3. « Chiffres-clés 2012 du pôle MAUD », sur www.polemaud.com (consulté le 6 juillet 2013)
  4. « Pôle national MAUD », sur competitivite.gouv.fr (consulté le 6 juillet 2013)
  5. « Labellisation IFMAS : des matériaux innovants issus de ressources végétales », sur www.ensc-lille.fr, (consulté le 6 juillet 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-France Barthet, Les pôles de compétitivité, La Documentation française, , 128 p. (ISBN 978-2-11-007659-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]