Pézize

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pézize
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
l'appellation « Pézize » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
La Pézize orangée (Aleuria aurantia)

Taxons concernés

Plus d'une centaine de genres dans de nombreuses familles de champignons ascomycètes.
Dans la classe des Leotiomycetes ;
Dans la classe des Pezizomycetes ;
Dans la classe des Orbiliomycetes ;

Pézize est un nom vernaculaire ambigu désignant en français des champignons ascomycètes dont l'appareil reproducteur aérien a la forme simple et caractéristique d'une coupe. La couleur varie selon les espèces, elle est souvent brune ou orangée, parfois violacée, rouge vif, etc. L'intérieur de la coupe porte les asques dressées et serrées constituant l'hyménium.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le botaniste et philosophe Théophraste, au IIIe siècle av. J.-C. classe les champignons en quatre grands types

  • Les champignons poussant sous terre appelés « hydnom » (comme les truffes)
  • Les champignons de forme arrondie, les vesses-de loup
  • Les champignons qu'il dénomme « mykès »[1] : de ce mot dérive le mot Mycena, qui désigne tous les champignons à chapeau et à pied.
  • Les champignons en forme de coupe, comme les pézizes.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Les pézizes appartiennent à l'ordre des Pezizales. Elles forment notamment la famille des Pezizaceae mais d'autre genres et espèces de forme comparable dans des familles voisines sont également appelée pézizes.

Comestibilité[modifier | modifier le code]

Quelques pézizes sont comestibles mais peu estimées. À titre de curiosité, on peut consommer la pézize orangée (Aleuria aurantia ou Peziza aurantia selon les classifications) crue, saupoudrée de sucre et arrosée de kirsch. On peut aussi s'en servir pour décorer des salades.

Noms français et noms scientifiques correspondants[modifier | modifier le code]

Liste alphabétique des noms vulgaires ou des noms vernaculaires attestés[2] en français.
Note : certaines espèces ont plusieurs noms et, les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source principale:

  • Lange J.E. & Lange D.M. (1977) Guide des Champignons. Delachaux et Niestlé, Neuchâtel, Paris, 280 p.
  1. en grec ancien µύκης
  2. Attention aux appellations et traductions fantaisistes circulant sur l'Internet
  3. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br bs bt bu bv bw bx by bz ca cb cc cd ce cf cg ch ci cj ck cl cm cn co cp cq cr cs ct cu cv cw cx cy cz da db dc dd de df dg dh di dj dk dl dm dn do dp dq dr ds dt du dv dw dx dy dz ea eb ec ed ee ef eg eh ei ej ek el em en eo ep eq er es et eu ev ew ex ey ez fa fb fc fd fe ff fg fh fi fj et fk « Index des noms français », sur Mycoquebec.org (consulté le 19 avril 2020).
  4. a b c d e f g et h Pézize coccinée
  5. a b c d e et f Société mycologique de France, « Les noms français des champignons », sur Mycofrance.fr (consulté le 23 mars 2020).