Pétrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pétrin
Dzieza 0211.jpg
Cadre
Domaine d'activité
Exemple de pétrin avec plateau, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône.
Pétrin mécanique Pavailler.
Enseigne en pierre décorée d’un bas-relief représentant un boulanger derrière son pétrin. 17 place de Lille, Tournai (Belgique). Le pétrin est plus long que large, le fond est arrondi et une balance est suspendue derrière l'homme.

Un pétrin est un récipient où la pâte à pain est « pétrie », c'est-à-dire mélangée pour lui donner une structure homogène et élastique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois, le pétrissage était manuel ou se faisait avec les pieds ; le pétrin (la maie) était en bois et généralement équipé d'un couvercle (permettant la levée de la pâte sans qu'elle ne se déshydrate). Placé non loin du four, il bénéficiait d'une température tiède propice à la fermentation du levain.

Après la révolution industrielle, les pétrins sont alimentés par des moteurs à charbon, à gaz, au fuel ou électrique.

De nos jours, le pétrin est électrique. Il permet aux boulangers et aux pâtissiers de gagner du temps et de ne pas trop se fatiguer.

Il existe aussi des pétrins ménagers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]