Période gauloise en Lorraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



Cette page concerne les événements qui se sont produits lors de la période gauloise en Lorraine.


Éléments contextuels[modifier | modifier le code]

Localisation des Médiomatriques

Les premiers habitants de la Gaule vivaient sur les hauteurs, où ils pouvaient mieux se défendre. C'est ainsi qu'on a retrouvé, en Lorraine, des souvenirs préhistoriques sur les hauteurs de Malzéville, Messein, Écrouves, Villey-le-Sec, à la Pierre d'Appel, près de Laneuveville-lès-Raon. Peu à peu, ils descendirent dans les vallées, où ils trouvèrent un sol plus fertile, des ressources mieux assurées.[1],[2]

Les Médiomatriques (Μεδιομάτρικες[3]), appelés aussi Médiomatrices, du latin Mediomatrici, étaient un peuple de la Gaule Belgique. L'actuel département français de la Moselle correspond à la majeure partie de leur territoire. Un de leurs principaux oppidums, situé au confluent de la Seille et de la Moselle, connu sous le nom de Divodurum Mediomatricorum, devint la ville de Metz[4].

Événements[modifier | modifier le code]

Carte de la cité des Médiomatriques sous l'empire romain, héritière de la zone occupée par la peuplade celte.
  • Vers -13 : création de la province romaine de Gaule Belgique, dont la capitale est Durocortorum (Reims).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Léopold Bouchot - Leçons et récits sur l'histoire de la Lorraine - Berger-Levrault - Nancy 1930 - page 7
  2. Auerbach (Le plateau lorrain) Berger-Levrault et Cie éditeur
  3. Ptolémée. Géographie (Ptolémée). II:8 §12 sur le site LacusCurtius.
  4. François-Yves Le Moigne (dir), Histoire de Metz, Privat, [détail de l’édition] p. 13.
  5. Jean-Louis Masson, Histoire Administrative de la Lorraine, 1990, p. 17 (ISBN 978-7-6300-0406-6)
  6. Léopold Bouchot - Leçons et récits sur l'histoire de la Lorraine - Berger-Levrault - Nancy 1930 - page 11
  7. Vivre à la romaine, Voyage dans les Vosges antiques, La Gazette lorraine, 2014, p. 9

Voir aussi[modifier | modifier le code]