Péplomère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les péplomères, en couleur rouge et orange, d'un coronavirus

Un péplomère, appelé aussi spicule[1],[2], protéine S ou, par anglicisme, protéine spike, est une glycoprotéine prenant la forme d'une pique sur une capside virale ou enveloppe virale retrouvée chez les virus[3]. Ces protubérances ne se lient qu'à certains récepteurs de la cellule hôte ; ils sont essentiels à la fois pour la spécificité de l'hôte et l'infectiosité virale.

Le terme « péplomère » est utilisé pour désigner un groupement de protéines hétérologues[4] à la surface du virus et qui fonctionnent ensemble[réf. nécessaire].

Les protéines S sont la cible principale de la réponse immunitaire cellulaire et humorale ; elles induisent la formation d'anticorps. Comme la majorité des protéines de surface, le péplomère a des régions hypervariables qui lui permettent de contourner les mécanisme de défense du système immunitaire[5].

Les fibres caudales de certains bactériophages, en particulier les phages de type T4, sont des péplomères modifiés.

Exemples[modifier | modifier le code]

Les péplomères peuvent être observés par microscopie électronique à la surface des virus enveloppés tels les Orthomyxoviridae, Paramyxoviridae, Rhabdoviridae, Filoviridae, Coronaviridae, Bunyavirodae, Arenaviridae et Retroviridae[6].

Le virus de la grippe présente deux types de péplomères :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chapitre 1 - Structure des virus, cycle viral, physiopathologie des infections virales », sur Médecine Sorbonne Université (consulté le ).
  2. « Initiation à la virologie. Structure de la particule virale », sur Université catholique de Louvain (consulté le ).
  3. (en) Saunders Comprehensive Veterinary Dictionary, Elsevier, Inc, (lire en ligne)
  4. Relatif aux tissus, aux sérums et aux cellules qui proviennent d'un individu d'une espèce différente.
  5. (en) « Changement de tropisme des coronavirus », Revue Francophone des Laboratoires, vol. 2010, no 423,‎ , p. 63–68 (ISSN 1773-035X, DOI 10.1016/S1773-035X(10)70561-X, lire en ligne, consulté le )
  6. (en) Christopher J. Burrell, Colin R. Howard, Frederick A. Murphy, Fenner and White’s Medical Virology, CInquième édition,

Articles connexes[modifier | modifier le code]