Pégase en numismatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article principal : Pégase.

La figure de Pégase en numismatique est présente aussi bien sur des médailles que sur des monnaies, principalement antiques.

Protomé de Pégase volant à droite. Revers d'un statère d'or de Lampsaque, en Mysie (vers 360-340 av. J.-C.).

Grèce antique[modifier | modifier le code]

Poulains de Corinthe[modifier | modifier le code]

Il existe une série de pièces antiques grecques nommées les « poulains de Corinthe », qui représentent Pégase accompagné de la déesse Athéna. Elles font partie des pièces de monnaie antiques les plus connues et typiquement reconnaissables[1].

Poulains d'autres villes[modifier | modifier le code]

Pégase, le « poulain de Corinthe » figure en particulier sur les monnaies des colonies de cette ville, Ambracie, Leucade et Anactorium[2].

Gaule antique[modifier | modifier le code]

On voit le Pégase ou un cheval ailé sur un certain nombre de médailles gauloises ; Lelewel dit qu'on pourrait présumer qu'il a pris naissance, quant à la Gaule, sur la monnaie carnutoise, et qu'il se propagea de suite chez tous les autres peuples par l'ascendance des Carnutes. L'une de ces médailles est attribuée à Tasget. César dit dans ses commentaires, qu'« il y avait chez les Carnutes un homme de haute naissance, » Tasgetius, dont les ancêtres avaient régné sur cette nation. » César, en considération de sa valeur, de son zèle et des services qu'il lui avait rendus à la guerre, l'avait rétabli dans le rang de ses aïeux. Cette médaille date donc d'entre les années 57 et 54 av J.C. Une médaille muette en or trouvée à Amboise a beaucoup d'analogie pour la figure de Pégase avec la médaille de Tasget. Elles semblent très communes en Sologne et ces pièces, souvent d'un très petit module, ont « d'un côté un pégase ou cheval ailé plus ou moins barbare, et de l'autre une tête de loup béante sous plusieurs formes », quelquefois une tête humaine[3].

Rome antique[modifier | modifier le code]

Les nombreuses pièces romaines à l'effigie de Pégase attestent que les Romains ont repris le mythe de Pégase tout comme de nombreux autres de la mythologie grecque[4]. Pégase est d’ailleurs l’emblème de plusieurs légions romaines comme Legio II Adiutrix ou Legio II Augusta[5].

Les Romains associaient aussi l'Empereur Auguste au Dieu Apollon, et il est dit que ce dernier fut enlevé par Pégase après sa mort[6].

Ces pièces de monnaie à l'effigie de Pégase cessèrent logiquement d'être frappées avec la chute de l'Empire romain.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Billet italien de 500 lires.

En Italie et avant l'arrivée de l'euro, Pégase était présent sur des billets de banque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les poulains de Corinthe sur Sacra moneta, site de numismatique
  2. Jean Richer, Géographie sacrée du monde grec, Guy Trédaniel éditeur, 1983, p. 47.
  3. Société française de numismatique, Revue numismatique, Volume 11, Blois, 1846, p. 110
  4. « Les images de Pégase sur les monnaies romaines », sur http://www.sacra-moneta.com/ (consulté le 28 mars 2010)
  5. (en) Legions and Veterans: Roman Army Papers 1971-2000, Franz Steiner Verlag, , 339 p. (ISBN 3515077448 et 9783515077446, lire en ligne), « The Origins and Early History of the Second Augustan Legion », p. 129-130.
  6. Mémoires de la Société des antiquaires de l'Ouest, Société des antiquaires de l'Ouest, 1836. Conservé à Harvard. p. 370 [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.