Pèdre Moisant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pèdre Moisant
Comte Pedro Moisant 1805-1886.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Activités
Autres informations
Propriétaire de
Membre de
Distinction

Le comte Pèdre Moisant est un archéologue et collectionneur français, né à Cadix (Espagne) le et mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Pèdre Michel Charles Moisant est le fils de Charles Moisant (1770-1851) et de Marie-Jeanne Le Gobien du Bois-Martin. Son père, maire de Charentilly et propriétaire des Ligneries, avait fait construire en 1838 par l'architecte Phidias Vestier le château de Poillé, dont il hérite. Il est également le neveu de François-Charles Moisant, propriétaire du château de Langeais et du manoir de La Perraudière, de Mériadec Moisant, propriétaire de la Moisanderie, et de Henri Jacques Goüin-Moisant.

Avec Léon Papin Dupont et Stanislas Ratel, ils se lancent dans le projet de retrouver le tombeau de saint Martin de Tours. Sa fortune lui permet d'acquérir les immeubles de la rue Descartes sous lesquelles, d'après les estimations de Ratel, doit se trouver le tombeau, qu'ils redécouvrent effectivement le le 14 décembre 1860[1], ce qui permit de rétablir le culte martinien et de relancer un projet de restitution du site grandiose. À la suite de cette découverte, Ratel, Moisant, Dupont et plusieurs de leurs amis fondent un comité pour la reconstruction de la basilique Saint-Martin de Tours[2],[3].

Il est créé comte romain par bref papal du 25 juin 1867 de sa Sainteté Pie IX, titre transmissible à l'aîné de ses neveux et à sa postérité, pour services éminents rendus à l’Église.

Il était membre de la Société archéologique de Touraine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. May Vieillard-Troiekouroff, « Le tombeau de Saint M. retrouvé en 1860 », RHÉF, no 47,‎ , p. 151-183.
  2. Bernard Chevalier, David Bohbot, Histoire de Tours, 1985
  3. Mémorial de l'année Martinienne, 1960-61.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Le comte Pèdre Moisant », L'Univers, 30 mars 1886

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]