Pâturin commun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Poa trivialis

Le Pâturin commun (Poa trivialis) est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Poaceae, sous-famille des Pooideae, originaire d'Eurasie et d'Afrique du Nord.

Ce sont des plantes herbacées vivaces, stolonifères, aux tiges (chaumes) dressées pouvant atteindre 100 cm de long et aux inflorescences en panicules.

Description[modifier | modifier le code]

D'une hauteur de 40 à 90 cm, il présente des stolons superficiels frêles, une gaine glabre et une ligule bien développée. Sa panicule pyramidale à port étalé est constituée d'épillets de 2 à 4 fleurs fertiles.

Ligule de 5 à 10 mm.
Panicule avec épillets de 2 à 4 fleurs fertiles
Comparaison avec Poa pratensis.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition originelle de Poa trivialis comprend l'Afrique du Nord (Algérie, Libye, Maroc, Tunisie) et la Macaronésie (Madère, îles Canaries), la quasi-totalité de l'Europe (du Royaume-Uni et de l'Irlande à l'Ukraine et à la Russie, de la France à la Grèce et de la Norvège au Portugal), l'Asie occidentale (Afghanistan, Chypre, Iran, Irak, Israël, Jordanie, Liban, Syrie, Turquie), la région du Caucase (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie), l'Asie centrale (Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan), la Sibérie et l'Asie de l'Est[2] (Chine : Hebei, Jiangsu, Jiangxi, Nei Mongol, Sichuan, Xinjiang, et Japon), ainsi que le sous-continent indien (Inde, Népal, Pakistan)[3].

L'espèce a été introduite dans la plupart des régions tempérées du monde et s'est naturalisée notamment en Amérique du Nord (Canada, États-Unis) et du Sud (Argentine, Chili, Uruguay), en Afrique australe, et en Australie[3].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Avantages et inconvénients du Pâturin commun[modifier | modifier le code]

Le Pâturin commun au feuillage assez fin aime l'ombre et les terrains frais.

Il conserve un bel aspect pendant l'hiver.

On peut le semer par température basse.

La plus grande qualité du pâturin commun est son installation rapide.

Par contre, il est très sensible à la sécheresse.

Utilisation fourragère[modifier | modifier le code]

Le pâturin commun peut être abondant dans les prairies permanentes humides. Sa valeur alimentaire est moyenne[4].


Liste des sous-espèces et variétés[modifier | modifier le code]

Selon BioLib (3 juillet 2018)[5] :

  • Poa trivialis subsp. sylvicola (Guss.) H. Lindb.
  • Poa trivialis subsp. trivialis L.

Selon The Plant List (3 juillet 2018)[6] :

  • Poa trivialis var. multiflora (Rchb. ex Peterm.) Ghis|7a & Beldie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tropicos, consulté le 3 juillet 2018
  2. (en) « 65. Poa trivialis Linnaeus, Sp. Pl. 1: 67. 1753.  », sur Flora of China.
  3. a et b (en) « Taxon: Poa trivialis L. », sur Germplasm Resource Information Network (GRIN) (consulté le 3 juillet 2018).
  4. « Les espèces prairiales », sur GNIS (consulté le 2 juillet 2018)
  5. BioLib, consulté le 3 juillet 2018
  6. The Plant List, consulté le 3 juillet 2018

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :