Pál Sándor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pál Sándor est un producteur de cinéma, scénariste et réalisateur hongrois, né le à Budapest.

Biographie[modifier | modifier le code]

Inscrit à l'École supérieure d'art dramatique et cinématographique (Színház- és Filmművészeti Főiskola) de Budapest, il obtient son diplôme en 1964[1] et tourne des courts métrages dans le cadre du studio Béla Balázs. Ses premiers films de fiction sont imprégnés d'un humour et d'une liberté de ton assez décoiffants. Clowns au mur (Bohóc a falon), réalisé en 1967, est une œuvre sur les problèmes de la jeunesse, proche de l'esprit des nouvelles vagues européennes. Aimez Emilia (Szeressétek Ódor Emiliát!) en 1969 et Charlotte chérie (1971) sont encore des films sur la jeune génération. Toutefois, « le meilleur film de Sándor pendant cette période fut certainement Cette belle époque du foot (Régi idők focija) en 1973, chronique ironique de la vie et des rêves d'un "petit homme" condamné - un juif, dans les années trente - avec en toile de fond la passion nationale pour le football » (Mira et Antonin Liehm, Les cinémas de l'Est, de 1945 à nos jours, Les Éditions du Cerf). Il aborde, par la suite, un registre plus dramatique, situant ses récits dans le contexte de l'histoire hongroise : les lendemains de la chute de la République des conseils de 1919, avec Un Rôle étrange, Ours d'argent au Festival de Berlin 1977 ; le siège de Budapest en 1944, avec Délivrez-nous du mal (1978) ou les événements de 1956 avec Daniel prend le train (1985).

Pàl Sándor a, d'autre part, tourné deux films avec le comédien-fétiche de François Truffaut, Jean-Pierre Léaud : Salamon et Stock-Show (Rinacsok) et Ce n'est que du cinéma (Csak Egy mozi), respectivement en 1980 et 1985.

Il reçoit le prix Kossuth en 2009.

Filmographie principale (longs métrages)[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (hu) Sándor Pál, Színház- és Filmművészeti Egyetem

Liens externes[modifier | modifier le code]