Ozio Royal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ozio Royal
Race Trotteur français
Père Cezio Josselyn
Mère Dany Royale
Père de mère Le Cocher
Sexe Jument
Naissance 2002
Pays de naissance Drapeau de la France France
Pays d'entraînement Drapeau de la France France
Éleveur Roger Geslot
Propriétaire Yvan Bernard
Entraîneur Jean-Michel Bazire
Driver Jean-Michel Bazire
Record 1'13"7
Nombre de courses 24
Nombre de victoires 13
Gains en courses 412 640 
Principales victoires Critérium des 5 ans

Ozio Royal est un cheval de course français appartenant à l'écurie Yvan Bernard, entraîné par Jean-Michel Bazire et élevé par M. et Mme Roger Geslot. Il participe aux courses de trot.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Né le 25 mars 2002 au Clos de Beausoleil à Pruillé (49) dans l'élevage de M. et Mme Roger Geslot, il est issu de Cezio Josselyn et de la très bonne Dany Royale, classique sous la selle (3e des Prix de Normandie et Prix des Élites) et semi-classique attelée (placée du Prix Ovide Moulinet). Il est le fruit d'une saillie avec option d'achat consentie par Yvan Bernard. Celui-ci a choisi de se porter acquéreur d'Ozio Royal à ses 18 mois, pour une somme de 15 000 € environ.

Qualifié en 1'21"1 attelé, à Grosbois le 25/06/2004 il ne débute en course qu'en 2005. Très estimé dès son plus jeune âge par son entraîneur, il est toutefois ménagé et se montre, comme l'a été également sa mère dans sa jeunesse, assez délicat en course: soit il gagne soit il est disqualifié. Ainsi en 2005 il commence sa carrière par trois courses en province: 2 victoires et une disqualification. Vainqueur sur l'hippodrome de Vincennes en septembre 2005, il enchaîne sur le meeting d'hiver où il gagne trois courses pour 2 disqualifications. Mis au repos entre février et octobre 2006, il effectue sa rentrée en province (2 courses, 1 victoire) avant de s'aligner dans des bons prix de série à Vincennes. Son meeting 2006-2007 se solde par 2 victoires (Prix de Picardie et de Verdun), une seconde place, une 4ème place et une disqualification.

Jean-Michel Bazire le dirige alors vers le circuit du Grand National du Trot, dont il fait un objectif. Malheureusement Ozio Royal est disqualifié dans la 1ère étape à Amiens, et surtout dans la 3ème étape à Saint-Galmier alors qu'il avait course gagnée. À nouveau fautif dans le Prix de Grasse, il se rassure par une victoire à Durtal au début de l'été, mais commet à nouveau l'irréparable à Enghien, encore une fois en ayant course gagnée. Ozio Royal se révèle ensuite totalement. Contraint de prendre des gains lors de la dernière préparatoire au Critérium des 5 ans, le Groupe II Prix Jockey, il s'impose en force sur son parcours de prédilection (2700 m Grande Piste) se révélant face aux meilleurs. Restait à confirmer lors de la grande course: le Critérium des 5 ans, qui voyait s'aligner un épouvantail en la personne d'Offshore Dream, vainqueur du Prix d'Amérique 2007. Tous les meilleurs "O" sont là excepté Orlando Vici: Offshore Dream, Oiseau de Feux, Opus Viervil, Orla Fun, Orlando Sport. Après avoir assuré le départ, Jean-Michel Bazire rapproche Ozio Royal dans la descente, relaie Offshore Dream et durcit la course de loin. Dans le dernier virage, il mène toujours et contrôle ses adversaires dans la dernière ligne droite gagnant en force en 1'13"8 (3 000 m), soit le 3e meilleur temps de l'épreuve.

À la suite de cette épreuve, Ozio Royal souffre d’un suspenseur (ligament interosseux) de l'antérieur droit et est écarté des pistes de nombreuses semaines. Il est dans le même temps syndiqué en tant qu'étalon et effectue sa 1re saison de monte au Haras du Bois Josselyn (61) au tarif de 4 500 €. Il est toutefois requalifié en octobre 2008 et réalise une rentrée victorieuse à Vincennes à la fin du même mois (sur le pied de 1'13"7, ce qui restera son record), mais ce sera son ultime apparition en piste. Il meurt en 2018[1].

Origines[modifier | modifier le code]

Origines de Ozio Royal
Père
Cezio Josselyn
Armbro Goal Speedy Crown Speedy Scot
Missile Toe
Armbro Flight Star's Pride
Helicopter
Quezira Patara Gutemberg A
Francette
Ezira Fandango
Queen Hera
Mère
Dany Royale
Le Cocher Bellouet Paleo
Lola de Bellouet
Virgule G Le Postillon
Galejade III
Parade Royale Greyhound Ura
Strada
Beauté Royale Palais Royal III
Osaka III

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paris-Turf, « Ils nous ont quittés en 2018 », sur Paris Turf (consulté le 31 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]