Oyster card

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oyster.

Oyster
Recto d'une carte Oyster
Recto d'une carte Oyster

Type Carte à puce sans contact
Zone Grand Londres
Statut En service

Gestionnaire Transport for London

Données stockées Monnaie électronique

L'Oyster card est une carte à puce sans contact (RFID) servant de titre de transport à Londres depuis 2003.

Le mot oyster (huitre) doit vraisemblablement être pris ici dans le sens idiomatique qu'il revêt dans l'expression britannique « The world is your oyster », qui signifie « Le monde vous appartient »[1].

Elle est par défaut non nominative, mais il est possible de l'enregistrer (utile en cas de vol/perte).

Historique[modifier | modifier le code]

La Oyster card est lancée en juin 2003, et constitue la première alternative aux titres de transport en papier dans la ville[2].

Depuis 2014, l'utilisation de la Oyster Card chute au bénéfice de l'application mobile mise à disposition des usagers londoniens ainsi que des cartes bancaires sans contact[3]. En 2016, la technologie derrière la Oyster Card (et les applications sans contact) est mise sous licence en vue de l'exporter pour le métro de New York[2].

En octobre 2018, Oyster card fait un partenariat avec la marque de sport Adidas avec des chaussures inspirées du design de la carte de transport londienne, et une Oyster card gratuite et créditée de 80 pounds avec l'achat des chaussures[4].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Borne jaune pour valider l'Oyster Card

L'Oyster card permet de charger des abonnements, des libre-parcours de quelques jours[5] et/ou un montant (pay as you go). Avec le pay as you go, chaque trajet (prix moins élevé qu'un ticket ordinaire) est décompté du solde restant sur la carte, avec un maximum par jour au-delà duquel les trajets ne sont plus débités (libre-parcours pour le reste de la journée). Ce maximum dépend du type de transport utilisé (uniquement bus, métro, etc.) et des zones parcourues. En cas d'utilisation simultanée d'un abonnement et du pay as you go, le système choisit automatiquement ce qu'il doit débiter en fonction du moyen de transport utilisé et de la zone parcourue.

Dans le métro, le London Overground et le Docklands Light Railway, le voyageur doit passer sa carte devant une borne jaune à la station d’entrée et à la station de sortie (sinon un trajet forfaitaire est pris en compte).

Dans le bus ou le tramway, la validation s'effectue uniquement à l’entrée.

On peut l’obtenir sur internet ou aux guichets des stations et des gares. Une caution de 5 £ est remboursée lorsqu'on la rend. L'enregistrement (facultatif) se fait au guichet en remplissant un formulaire, ou sur internet.

La liste des derniers trajets peut être visualisée aux bornes de rechargement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Traduction de The world is your oyster », sur dictionnaire.reverso.net (consulté le 31 janvier 2019)
  2. a et b (en) Harry Rosehill, « How Long Does The Oyster Card Have Left? », Londonist,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Harry Rosehill, « Contactless Has Overtaken The Oyster Card (Probably) », Londonist,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Harry Rosehill, « Adidas Collaborates With TfL For New Trainers - And A Free Special Oyster Card », Londonist,‎ (lire en ligne)
  5. Les abonnements et libre-parcours étant nominatifs, il est nécessaire d'avoir une carte enregistrée pour en charger.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]