Oxyuranus scutellatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Oxyuranus scutellatus
Description de l'image Costal Tiapan at Taronga Zoo.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Elapidae
Genre Oxyuranus

Espèce

Oxyuranus scutellatus
(Peters, 1867)

Synonymes

  • Pseudechis scutellatus Peters, 1867
  • Pseudechis wilesmithii De Vis, 1911
  • Oxyuranus scutellatus barringeri Hoser, 2002

Oxyuranus scutellatus ou Taïpan côtier est une espèce de serpents de la famille des Elapidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en Australie et en Nouvelle-Guinée[1].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (19 février 2014)[2] :

  • Oxyuranus scutellatus canni Slater, 1956
  • Oxyuranus scutellatus scutellatus (Peters, 1867)

Étymologie[modifier | modifier le code]

La sous-espèce Oxyuranus scutellatus canni est nommée en l'honneur de George Cann[3].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Peters, 1867 : Über Flederthiere (Pteropus gouldii, Rhinolophus deckenii, Vespertilio lobipes, Vesperugo temminckii) und Amphibien (Hypsilurus godeffroyi, Lygosoma scutatum, Stenostoma narirostre, Onychocephalus unguirostris, Ahaetulla poylepis, Pseudechis scutellatus, Hoplobatrachus reinhardtii, Hyla coriacea). Monatsberichte der Königlich Preussischen Akademie der Wissenschaften zu Berlin, vol. 1867, p. 703-712 (texte intégral).
  • Slater, 1956 : On the New Guinea taipan. Memoirs of the National Museum of Victoria, vol. 20, p. 201-205 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 19 février 2014
  3. Slater, 1956 : On the New Guinea taipan. Memoirs of the National Museum of Victoria, vol. 20, p. 201-205 (texte intégral).