Oxyde de cobalt(III)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Oxyde de cobalt(III)
Co2O3structure.jpg

Structure de l'oxyde de cobalt(III)
Identification
Synonymes

oxyde cobaltique,
trioxyde de dicobalt

No CAS 1308-04-9 (anhydre)
12016-80-7 (monohydrate)
No ECHA 100.013.779
No CE 215-156-7 (anhydre)
PubChem 4110762
SMILES
InChI
Apparence poudre cristallisée gris sombre
Propriétés chimiques
Formule brute Co2O3  [Isomères]
Masse molaire[1] 165,8646 ± 0,0009 g/mol
Co 71,06 %, O 28,94 %,
Propriétés physiques
fusion décomposition à 895 °C[2]
Solubilité 0,84 mg·l-1[2] à 37 °C
Masse volumique 5,7 g·cm-3[2] à 20 °C
Précautions
SGH[2]
SGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotiqueSGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique
Danger
H302, H317, H351, P280,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'oxyde de cobalt(III) est un composé chimique de formule Co2O3. Il s'agit d'un solide cristallisé se présentant sous la forme d'une poudre gris sombre pratiquement insoluble dans l'eau et qui se décompose au-dessus de 895 °C en oxygène O2 pour donner les autres oxydes de cobalt. Il en existe un monohydrate Co2O3·H2O de couleur brune, qui se forme en solution basique à partir de l'hydroxyde de cobalt(II) Co(OH)2 par exposition à l'air libre et, plus rapidement, en présence d'oxydants tels que le chlore Cl2, le brome Br2 ou encore le peroxyde d'hydrogène H2O2.

Seuls l'oxyde de cobalt(II) CoO et l'oxyde de cobalt(II,III) sont bien caractérisés, l'oxyde de cobalt(III) n'étant pas bien connu à l'état pur. Le traitement de sels de cobalt(II) tels que le nitrate de cobalt(II) Co(NO3)2 avec une solution aqueuse d'hypochlorite de sodium NaClO (eau de Javel) donne un solide noir qui en contiendrait une grande proportion. Certaines formulations de l'Hoptalite font état de « Co2O3 ». L'hydroxyde de cobalt(III) Co(OH)3 peut donner dans certaines conditions de l'oxyde de cobalt(III) Co2O3 en passant par l'oxyhydroxyde de cobalt CoO(OH), mais ce composé conduit rapidement à d'autres oxydes tels que l'oxyde de cobalt(II,III) Co3O4.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a b c d et e Entrée « Cobalt(III) oxide » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 2 février 2013 (JavaScript nécessaire)
  3. Fiche Sigma-Aldrich du composé Oxyde de cobalt(III), consultée le 2 février 2013.