Oxyde d'argent(I)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oxyde d'argent.
Oxyde argenteux
un échantillon d'oxyde argenteux
un échantillon d'oxyde argenteux
Identification
Nom UICPA oxyde argenteux
No CAS 20667-12-3
No EINECS 243-957-1
Apparence poudre brun-marron
décomposée par la lumière
Propriétés chimiques
Formule brute Ag2O  [Isomères]
Masse molaire[1] 231,7358 ± 0,0007 g/mol
Ag 93,1 %, O 6,9 %,
Propriétés physiques
fusion décomposition lente à 200 °C,
rapide à 250 à 300 °C
Solubilité 2,5.10-2g/L dans l'eau,
sol dans HNO3, ammoniaque,
insoluble dans l'alcool
Masse volumique 7,22 g·cm-3
Thermochimie
S0solide 121,3 J·K-1·mol-1[2]
ΔfH0solide -31,1 kJ·mol-1[2]
Cp 65,9 J·K-1·mol-1[2]
Cristallographie
Symbole de Pearson [3]
Classe cristalline ou groupe d’espace Pn3m (n°224) [3]
Strukturbericht C3[3]
Précautions
Directive 67/548/EEC
Corrosif
C
Comburant
O



Écotoxicologie
DL50 rats 2,82 g·kg-1 (ingestion)
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'oxyde d'argent(I) ou oxyde argenteux est un composé minéral de formule Ag2O. Il se présente sous la forme d'une fine poudre noire ou marron foncé, utilisé pour préparer d'autres composés de l'argent, ou est encore utilisé pour purifier l'eau potable.

Préparation[modifier | modifier le code]

L'oxyde d'argent est disponible dans le commerce. Il peut être facilement obtenu en mélangeant des solutions aqueuses de nitrate d'argent et d'hydroxyde alcalin[4] :

AgNO3 + HO- → AgOH + NO3-

On obtient ensuite facilement l'oxyde d'argent par le départ d'une molécule d'eau de l'hydroxyde d'argent, réaction favorable énergétiquement[5] :

2 AgOH → Ag2O + H2O (pK = 2.875[6])

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a, b et c (en) David R. Lide, CRC Handbook of Chemistry and Physics, CRC Press Inc, , 83e éd.
  3. a, b et c « The Cuprite (C3) Structure », sur http://cst-www.nrl.navy.mil/ (consulté le 17 décembre 2009)
  4. Janssen, D. E.; Wilson, C. V. (1963). "4-Iodoveratrole". Org. Synth.; Coll. Vol. 4: 547. 
  5. (en) Egon Wiberg et Bernhard J. Aylett, Inorganic chemistry, San Diego Berlin New York, Academic Press De Gruyter, , 1884 p. (ISBN 978-0-123-52651-9, OCLC 48056955, lire en ligne).
  6. (en) Biedermann, George; Sillén, Lars Gunnar, « Studies on the Hydrolysis of Metal Ions. Part 30. A Critical Survey of the Solubility Equilibria of Ag2O », Acta Chemica Scandinavica, vol. 14,‎ , p. 717 (DOI 10.3891/acta.chem.scand.14-0717)