Oxybelis aeneus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oxybelis aeneus

Description de cette image, également commentée ci-après

Oxybelis aeneus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Colubridae
Sous-famille Colubrinae
Genre Oxybelis

Nom binominal

Oxybelis aeneus
(Wagler, 1824)

Synonymes

  • Dryinus aeneus Wagler, 1824
  • Coluber acuminatus Wied, 1824
  • Dryinus auratus Bell, 1825
  • Dryophis vittatus Girard, 1854
  • Oxybelis microphthalmus Barbour & Amaral, 1926
  • Oxybelis potosiensis Taylor, 1941

Oxybelis aeneus est une espèce de serpents de la famille des Colubridae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre aux États-Unis en Arizona, au Mexique, au Guatemala, au Belize, au Honduras, au Salvador, au Nicaragua, au Costa Rica, au Panama, en Colombie, au Venezuela, à Trinité-et-Tobago, au Guyana, au Suriname, en Guyane, au Brésil, en Équateur, au Pérou et en Bolivie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Oxybelis aeneus

Il s'agit d'un serpent extrêmement mince au diamètre d'un crayon à papier et à la tête très longue, qui peut atteindre jusqu'à 1,9 mètre de longueur[2].

Sa couleur peut varier du gris au brun avec un dessous jaune. Animal arboricole et diurne, ce serpent est très souvent confondu avec une liane. Il se laisse pendre dans les branches d'un arbre et peut attendre ainsi pendant des heures qu'une proie passe à proximité[2].

Il se nourrit essentiellement de lézards, mais aussi de grenouilles et d'oiseaux. Il est lui-même la proie de serpents plus grands que lui[2]. Lorsqu'il se sent menacé, ce serpent peut parfois émettre des sécrétions nauséabondes de son évent.

Oxybelis aeneus est un serpent venimeux, mais il n'est pas considéré comme dangereux. Cependant, sa morsure peut provoquer une sensation de démangeaison[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom spécifique aeneus vient du latin aeneus, de cuivre, de bronze, d'airain, en référence à la couleur de ce serpent[1].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Wagler, 1824 : Serpentum Brasiliensium species novae, ou histoire naturelle des espèces nouvelles de serpens. in Jean de Spix, Animalia nova sive species novae, p. 1-75 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Référence Reptarium Reptile Database : Oxybelis aeneus  (en)
  2. a, b, c et d Boos, Hans E.A., The snakes of Trinidad and Tobago, Texas A&M University Press, College Station, TX.,‎ 2001 (ISBN 1-58544-116-3)