Ovid Densusianu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant une personnalité
image illustrant roumain image illustrant la linguistique
Cet article est une ébauche concernant un écrivain, une personnalité roumaine et la linguistique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

 Cet article porte sur le linguiste ; pour une page sur l'ethnologue voir la page en anglais sur Nicolae Densusianu
Ovid Densusianu

Ovid Aron Densusianu (en graphie roumaine Densușianu ; Ovide Densusianu, dans certains textes français) est un poète, philologue et folkloriste roumain né le 20 décembre 1873, à Făgăraș et décédé le 9 juin 1938, à Bucarest.

Densusianu a publié plusieurs recueils de poésie sous le nom de plume Ervin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ovid(e) Densusianu a été étudiant à l'École pratique des hautes études [1].

Il est notamment réputé pour avoir ouvert la littérature roumaine à une certaine modernité européenne[2].

Buste de Densusianu à Densuș

Densusianu a rédigé plusieurs ouvrages en français, dont son Histoire de la langue roumaine, qui fait date[3].

Il devient membre de l'Académie roumaine en 1918.

Œuvres[modifier | modifier le code]

En français[modifier | modifier le code]

(Le lieu d'édition est Paris)

  • Histoire de la langue roumaine, I - Les Origines, 1901 ; II - Le Seizième siècle, 1938
  • La Prise de Cordres et de Sebille : chanson de geste du XIIe siècle, 1896
  • Aymeri de Narbonne dans la Chanson du pélerinage de Charlemagne, 1896
  • Un essai de résurrection littéraire, 1899
  • Florilège des chants populaires roumains, Droz, 1934

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Marta Andronache, « La relation de Gaston Paris et Ovide Densusianu autour de l’édition de ”La prise de Cordres et de Sebille” », Revue roumaine de linguistique, 2010, LV (1), pp.45-68. Lire en ligne
  2. (en)Article sur Britannica online
  3. Petar Skok « Slave et roumain ». In Revue des études slaves, Tome 3, fascicule 1-2, 1923. pp. 59-77. Article disponible sur Persée.

Liens externes[modifier | modifier le code]