Outer Wilds

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Outer Wilds
Outer Wilds Logo.png

Développeur
Mobius Digital
Éditeur
Directeur
Alex Beachum
Loan Verneau
Compositeur
Andrew Prahlow

Date de sortie
PC
INT : 29 mai 2019
Xbox One
INT : 30 mai 2019
PlayStation 4
INT : 15 octobre 2019
Genre
Mode de jeu
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

Moteur

Site web

Outer Wilds est un jeu vidéo de simulation d'exploration spatiale, sorti en mai 2019 sur Microsoft Windows, Xbox One et PlayStation 4 et prévu pour 2021 sur Nintendo Switch. Édité par Annapurna Interactive, il est d'abord développé par la Team Outer Wilds, puis par Mobius Digital[1]. Le joueur y incarne un extra-terrestre qui visite son système planétaire.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur est invité à partir sur les traces d'une civilisation disparue appelée Nomaï. Pour cela, il doit explorer les différentes planètes d'un système stellaire à l'aide d'un vaisseau spatial et d'une combinaison équipée de propulseurs et d'un système respiratoire à oxygène.

Toutes les découvertes du joueur sont consignées dans un journal de bord accessible depuis l'habitacle de son vaisseau.

Après une phase de tutoriel, le joueur est invité à réaliser son tout premier décollage depuis sa planète natale d'Âtrebois. Il découvre rapidement qu'il est bloqué dans une boucle temporelle puisque après chaque mort il se réveille systématiquement à son point de départ, juste avant son embarquement. Il semble être le seul à s'en rendre compte. Hormis ses notes consignées dans son journal de bord, tout est revenu comme à la nuit de son départ.

S'il ne meurt pas avant, le joueur pourra se rendre compte que le soleil est en train de se transformer en géante rouge. Ce dernier finira par se contracter puis exploser en une supernova, engloutissant tout sur son passage et précipitant la mort du joueur et son retour au début du jeu. La supernova arrive irrémédiablement après 22 minutes de jeu.

Le joueur ne peut alors explorer le système que pendant ces 22 minutes, utilisant des informations qu'il aura pu trouver lors de ses précédentes expéditions. En visitant les astres de ce système à différents moments, il pourra en apprendre plus sur l'origine et la disparition des Nomaï.

En dehors de son vaisseau, le joueur peut revêtir une combinaison spatiale équipée d'une réserve d'oxygène et de carburant utilisé pour alimenter ses propulseurs. Le joueur dispose d'une quantité limitée d'oxygène et de carburant qu'il peut réapprovisionner à l'intérieur de sa fusée ou en trouvant d'autres sources au cours d'une exploration. Si le carburant vient à manquer, la combinaison utilisera l'oxygène pour se propulser. Si l'oxygène vient à manquer et que l'atmosphère n'est pas respirable, le joueur meurt et réapparait au camp de départ.

Le jeu manipule plusieurs concepts complexes, avec lesquels le joueur doit se familiariser pour parvenir à la solution: les orbites des planètes autour de l'étoile, et des lunes autour des planètes, les effets quantiques de probabilité de présence, l'inertie des objets en apesanteur, etc. Par ailleurs, la musique et les sons jouent un rôle important dans le jeu, même s'il n'est pas central.

Développement[modifier | modifier le code]

En fin d'année 2012, Alex Beachum a commencé à travailler sur Outer Wilds en tant que sujet de mémoire de maîtrise dans le cadre de ses études à l'école USC Interactive Media & Games Division (en).[2] Par la suite, le jeu a évolué pour devenir un jeu à part entière et être commercialisé. C'est en déposant sa candidature dans cette école qu'il décide de faire carrière dans le jeu vidéo, il n'en avait pas l'intention avant cela.

Le jeu a été conçu en utilisant le moteur de jeu Unity3D. Lors du développement, des prototypes en papier ainsi qu'une version en jeu de société ont d'abord été réalisés afin d'éprouver les structures narratives du jeu. Plus tard, une version textuelle a également été réalisée en Java pour accélérer ces tests[2].

En ayant pour modèle Apollo 13 et 2001, l'Odyssée de l'espace, Beachum avait d'abord pour volonté de recréer un « esprit d'exploration spatiale »[2] dans un monde incontrôlable. Cette idée l'a amené à imaginer un système solaire qui changerait radicalement dans une période de temps très courte, mais rejouable. De plus, il souhaitait concevoir une expérience dans un monde ouvert où l'exploration serait entièrement motivée par la quête de réponses sur le monde dans lequel le joueur évolue. En particulier, il refusait l'idée de donner des objectifs explicites au joueur mais voulait, pour autant, que le joueur sache toujours quoi faire.

Pendant que Beachum travaillait difficilement à réunir ces deux idées, un de ses collègues lui suggéra de réaliser un « prototype émotionnel » pour déterminer l'ambiance du jeu. Ce prototype prit la forme d'une simulation où le joueur était invité à griller des guimauves sur un feu de camp en assistant à l'explosion d'un soleil. Beachum s'inspira également de ses expériences personnelles pour d'autres parties du jeu ; l'esthétique « camping dans l'espace » vient de sa passion pour la randonnée. Les boucles temporelles ont été imaginées pour rendre la répétition de courtes sessions d'exploration cohérente avec l'univers. Le jeu emprunte également au jeu The Legend of Zelda: The Wind Waker dans lequel des personnages racontent au joueur des histoires sur des lieux lointains, l'incitant à parcourir le monde pour les découvrir par lui-même[2].

L'équipe de développement s'est également inspirée de The Legend of Zelda: Majora's Mask, notamment pour la musique qui précède de 2 minutes l'explosion du soleil, faisant écho au thème marquant l'imminence de l'impact de la lune dans Majora's Mask. Bien qu'il reconnaisse des similitudes évidentes entre les deux jeux, notamment sur leur utilisation des boucles temporelles, Beachum estime qu'elles sont exploitées de deux manières très différentes. Là où elles permettent de « jouer avec la causalité » dans Majora's Mask, il explique qu'elles servent plutôt à « créer des systèmes dynamiques à grande échelle » dans Outer Wilds.

Les premiers membres de l'équipe de développement étaient étudiants (université de Californie du Sud, Laguna College of Art and Design et l'Atlantic University College)[2].

En , le jeu était encore en phase alpha et disponible en téléchargement gratuit sur le site web des développeurs.

Lors d'une journée dédiée à la présentation de jeux en développement au USC Interactive Media & Games Division (en) l'acteur Masi Oka, ancien programmeur et fondateur du studio de jeu vidéo Mobius Digital, découvre Outer Wilds à travers une version de démonstration. Enthousiasmé par le jeu, il décide d'embaucher toute l'équipe de développement dans sa société.[3] Outer Wilds fut le premier jeu financé via la plateforme de financement participatif centré sur les jeux vidéo, Fig, lancée en [3].

En , Mobius Digital annonce avoir reçu un soutien financier de la part d'Annapurna Interactive, éditeur de jeu vidéo ayant racheté les droits à Fig[4],[5], et qu'une sortie prochaine du jeu était prévue.[5] Plus tard en , le studio confirme une sortie du jeu sur Xbox One en parallèle de celle sur PC[6]. En , l'équipe de développement annonce un retard sur la sortie du jeu, repoussé à 2019[7].

En , Mobius Digital annonce que le jeu profitera d'une sortie anticipée exclusive sur la plateforme Epic Games Store en échange d'un soutien financier supplémentaire. Cependant, il était initialement annoncé que les contributeurs du projet sur Fig recevraient des clés d'accès sur la plateforme concurrente Steam. Ces derniers devaient donc racheter une copie du jeu sur Epic Games Store pour profiter de cette sortie anticipée ou attendre une sortie sur Steam. Certains d'entre eux se sont alors plaints de cette annonce. D'autre part, Epic Games Store n'ayant pas de prise en charge pour machines Linux, ce changement laissait les utilisateurs Linux sans aucune option[8].

Outer Wilds est sorti sur Xbox One le et le lendemain sur Windows.[9],[10] Une version sur PlayStation 4 est sortie le [11]. Le , Annapurna Interactive annonce que la version Steam sort le [12]. En février 2021, un portage sur Nintendo Switch] est annoncé pour une sortie à l'été 2021[13].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

MrDeriv, journaliste chez Jeuxvideo.com souligne la capacité du jeu à éveiller la curiosité du joueur : « Par un scénario original, qui plus est bourré d’humour, et grâce à un game design ingénieux basé sur la répétition d’une boucle temporelle de destruction, le titre encourage sans cesse le joueur à s’engager sur la voie de sa propre curiosité. »[14].

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 9/10[N 1]
Gamekult (FR) 9/10[N 2]
Jeuxvideo.com (FR) 18/20[N 3]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il a remporté deux prix à l'Independent Games Festival de 2015 : le grand prix Seumas McNally et le prix d'Excellence en Game design[15]. Il y reçoit également deux mentions honorables dans les catégories du prix Nuovo et Excellence en Narration[16]. Le jeu remporte également 3 BAFTA dont celui du meilleur jeu de l'année 2019[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Pillon, « TEST d'Outer Wilds : Dans l'espace, tout le monde vous entendra jubiler », sur Gameblog, (consulté le 26 juin 2019)
  2. Pipomantis, « Outer Wilds décroche la lune et nos mâchoires », sur Gamekult, (consulté le 8 avril 2020)
  3. mrderiv, « Test : Outer Wilds redéfinit l'exploration grâce à un voyage captivant », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 26 juin 2019)

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Phil Savage, « Outer Wilds wins IGF grand prize », sur PC Gamer, (consulté le 9 mars 2015)
  2. a b c d et e (en) Phill Cameron, « Road to the IGF: Alex Beachum's Outer Wilds », sur www.gamasutra.com (consulté le 8 avril 2020)
  3. a et b (en) Charlie Hall, « What if Kickstarter let you profit from a game's success? Fig found a way, launches today », sur Polygon, (consulté le 8 avril 2020)
  4. (en) « Fig turns a profit for some investors », sur GamesIndustry.biz (consulté le 8 avril 2020)
  5. a et b (en-US) « Outer Wilds is about backpacking in outer space », sur VentureBeat, (consulté le 8 avril 2020)
  6. (en) « FPS Space Mystery Outer Wilds Coming To Xbox One At Launch », sur Shacknews (consulté le 8 avril 2020)
  7. (en-US) Andy Chalk, « Outer Wilds, the game of cosmic exploration and campfires, is delayed into 2019 », sur PC Gamer, (consulté le 8 avril 2020)
  8. (en) 2 et Eric Van Allen, « Outer Wilds Will Launch As Timed Epic Exclusive, And Backers Don't Seem Happy », sur USgamer, (consulté le 8 avril 2020)
  9. (en-US) Major Nelson, « Outer Wilds Is Now Available For Xbox One (And Included In Xbox Game Pass) », sur Xbox Live's Major Nelson, (consulté le 8 avril 2020)
  10. (en) « Space exploration indie ‘Outer Wilds’ hits Xbox One and PC May 30th », sur Engadget (consulté le 8 avril 2020)
  11. (en-US) « Outer Wilds coming to PS4 on October 15 », sur Gematsu, (consulté le 8 avril 2020)
  12. (en-US) Alice O'Connor, « Outer Wilds blasts off on Steam in June », sur Rock, Paper, Shotgun, (consulté le 8 avril 2020)
  13. « Outer Wilds sortira cet été sur Switch », sur gamekult.com, (consulté le 11 mars 2021).
  14. « Test du jeu Outer Wilds », sur Jeuxvideo.com (consulté le 19 novembre 2020)
  15. Benjamin Benoit, « Exploration spatiale, guerre, identité : les lauréats du jeu vidéo indépendant », sur Le Monde, (consulté le 9 mars 2015)
  16. (en) « 2015 Independent Games Festival announces Main Competition finalists », sur Gamasutra, (consulté le 25 juillet 2019)
  17. (en) « 2020 BAFTA Games Awards: The Winners », sur www.bafta.org, (consulté le 17 avril 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]